Abus de biens sociaux : Kabirou Mbodji s’explique

"Ce n’est pas juste un procès qui a été intenté contre Wari ou ma personne. Depuis 2012, c’est 11 procès qui ont été intentés par les mêmes personnes et jamais, elles n’ont eu gain de cause. Ça, il faut que les Sénégalais le sachent."
Le Pdg de Wari, Kabirou Mbodjie, tenait à faire cette précision hier, jeudi 22 juin, en réaction à la divulgation dans la presse de son inculpation pour abus de biens sociaux et augmentation illégale de capital, suite à une plainte déposée par des co-fondateurs de son groupe. Il avait convié une partie des médias à un ndogou-conférence de presse au cours duquel il a laissé entendre que l’expansion de son groupe dérange et lui vaut "une volée de bois mort".
Il dit : "On constate que depuis l’acquisition de l’opérateur de télécommunications Tigo, il y a un acharnement sur moi. Depuis la vague de patriotisme qui s’est déclenchée, suite à cette acquisition, on a une volée de bois mort contre ma personne. On parle de mœurs, on dit que je suis un escroc, que je suis ceci et cela."
Le Pdg de Wari dit avoir toujours choisi de laisser passer l’orage pour une raison, à ses yeux, évidente : "Quand on gère une société qui se déploie au même moment dans presque 40 pays, on ne peut pas se permettre de courir derrière la presse et répondre à toutes les accusations. C’est impossible !"
Cette fois, il a décidé de sortir de sa réserve. Pour une raison évidente aussi, selon lui toujours : "On ne peut pas mesurer l’impact que peut avoir une information mise à la Une d’un journal. Même quand l’on veut démentir le lendemain, le mal est souvent déjà fait."
Sur son inculpation par le juge du deuxième cabinet, il évoque deux considérations : une de forme et une autre de fond. Sur la forme, il signale :
"D’habitude, je ne commente pas les décisions de justice parce que je crois en la justice de mon pays et j’ai un certain respect pour elle. Mais sur cette affaire-là, je suis désolé de le dire, mais c’est par voie de presse que nous avons été mis au courant de cette plainte. À aucun moment on ne nous a notifié la plainte. D’ailleurs, c’est sur notre demande que nous avons été entendus."
Sur le fond, Kabirou Mbodjie estime que ses accusateurs ont tout faux. "Je comprends le fait qu’un actionnaire qui ne soit pas content, puisse parler ou porter plainte pour abus de biens sociaux, détournement d’objectif, etc. Parce qu’il n’a que cela comme argument. Mais ce que je ne comprends pas, c’est le fait qu’on puisse m’inculper pour augmentation illégale de capital. Je ne comprends sincèrement pas, parce que cette augmentation de capital a été faite en présence et avec l’approbation de tous les actionnaires, sans quoi ce n’est pas possible."
Le patron de Wari de poursuivre : "Ces mêmes personnes qui ont porté plainte pour cela, étaient présentes lorsque l’on procédait à cette augmentation du capital, qui a été faite dans les règles de l’art. Nous avons les Pv et tous les autres documents."
Kabirou Mbodjie devra présenter ces documents et développer son argumentaire devant le juge du deuxième cabinet. Ce dernier lui a notifié les faits pour lesquels il est poursuivi. Et décidera, à la fin de l’instruction de cette affaire, s’il l’envoie devant un tribunal ou s’il le blanchit.

Auteur : L’Observateur, Wal fadjri, Le Quotidien, Libération



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES