AVIS : Pr Ismaïla Madior Fall, un danger pour la République !

Entre les deux tours de la présidentielle de 2012, le candidat Macky Sall avait sciemment, sans contrainte, ni pression pris l’engagement de réduire par commodité démocratique,son mandat de 7 à 5 ans une fois élu.

Devenu Président, il a, au cours de sa première adresse à la nation du 3 Avril 2012, ré-exprimé cet engagement.En voyage à Paris le 18 avril de la même année, à sa sortie d’audience avec le Président Sarkozy, le chef de l’État avait sur les perrons de l’Elysée réaffirmé sa ferme volonté de mettre en oeuvre cet engagement. Acte que tous les compatriotes et partenaires du Sénégal avaient à l’époque apprécié et salué.

Cependant depuis cette date du 18, aucun acte allant dans le sens de respecter cet engagement n’a été posé. Malgré les velléités de « wax waxeet » qui lui sont prêtées et justifiées notamment par les propos de ses plus proches collaborateurs tel que le ministre de l’intérieur, le président Sall a plus ou moins lors de sa dernière adresse à la nation,réaffirmé cet engagement mais « après avis du Conseil Constitutionnel ». Ce qui nous laisse perplexe et nous fait davantage douter.

Ce qui nous intrigue le plus aujourd’hui, nous surprend et nous déçoit, ce sont les dernières déclarations de son conseiller aux affaires juridiques, le Pr Ismaela Madior Fall.

Invité ce Dimanche sur la Rfm ,le professeur Ismaela Madior Fall a déclaré que « les avis rendus par le Conseil constitutionnel lient le Président de la République. Il ne peut pas se soustraire à son avis. Il est donc obligé de suivre l’instruction du Conseil, quel qu’il soit ». En termes clairs, le Pr Fall , seul au monde et désavoué par ses collègues constitutionnalistes, veut nous faire croire que le Président Sall est obligé de suivre l’avis du conseil constitutionnel. Et sur ce, il prétend donc que la réduction du mandat ne saurait se faire si le conseil constitutionnel émet un avis défavorable. Par conséquent le Président Sall fera donc 7 ans. Ce qui est totalement faux.

En effet tous les grands constitutionnalistes sérieux de ce pays et équidistants des partis politiques tels que les Pr Babacar Guèye, Pape Demba Sy ou encore les Pr Abdoulaye Dièye et Ababacar Guèye etc...sont unanimes que le président Sall n’a même pas besoin de requérir l’avis du Conseil Constitutionnel.Et mieux même si tel était le cas,l’avis émis ne peut lier le Président pour la bonne et simple raison qu’il est ici question d’avis consultatif et non d’avis conforme.Et ceci mêmes les profanes du droit le savent.Donc l’intervention du Pr Fall s’apparente beaucoup plus à un ballon de sonde,ou préparation de l’opinion à un « Wax waxeet » à venir qu’autre chose.

Le Pr Ismaela Madior Fall est coutumier des manipulations. On se souvient encore de sa théorie sur Sud Fm le 23 Juin 2015 selon laquelle le nombre de 10 députés qui était requis pour la constitution d’un groupe parlementaire avant la loi scélérate portant ce nombre à 15, s’expliquait par le fait qu’en 2007 l’opposition avait boycotté les législatives. Cette dernière étant numériquement faible, il fallait ramener ce nombre à 10. Ce qui était totalement faux ; le nombre de 10 requis date de 2002 comme l’atteste la loi du 15 mai 2002 en son article 20 : « les députés peuvent s’organiser en groupes, par affinités politiques : aucun groupe ne peut comprendre moins de dix membres, non compris les députés apparentés, dans les conditions prévues à l’alinéa 2 de l’article 23 » ...et tant d’autres exemples de manipulations du Pr Fall.

Au Président Macky Sall, nous lui demandons de faire attention aux dangereux conseils du Pr Ismaela Madior Fall. Cette question de la réduction du mandat dépasse le cadre de la légalité. C’est une question d’honneur et de dignité. Et de ce point de vue, il y va de sa crédibilité et de son image. Certes nous ne partageons pas les mêmes convictions politiques, pour autant nous ne lui souhaitons pas une sortie peu honorable.

Monsieur le Président, respectez votre engagement. Si le peuple,une fois de plus vous accorde sa confiance, tant mieux pour vous. Au cas contraire, le Sénégal continuera d’exister et l’œuvre de construction nationale se poursuivra.

Monsieur le Président, le Pr Ismaela Madior Fall risque de vous entraîner dans un gouffre qui à coup sûr plongera notre pays dans une instabilité si vous donnez suite favorable à ses conseils qui sont tout sauf juridiques que nous qualifierons d’ailleurs de politiciens.

Vous avez une chance d’écrire votre nom sur les langues de la postérité en étant le premier président de notre histoire qui par soucis d’amélioration de notre démocratie, va réduire son mandat en cours.

Au Pr Ismaela Madior Fall,nous lui demandons de s’assumer ; c’est à dire se départir de son manteau d’universitaire et faire son entrée en politique afin de sauver le peu de crédibilité qui lui reste.

En attendant, vous êtes une grosse déception cher Pr Ismaela Madior Fall. Mais l’histoire retiendra !

Amadou Sylla DIOP
Jeunesse Rewmi




AFRIQUE-MONDE

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

DEPECHES

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES