AVIS : Pr Ismaïla Madior Fall, un danger pour la République !

Entre les deux tours de la présidentielle de 2012, le candidat Macky Sall avait sciemment, sans contrainte, ni pression pris l’engagement de réduire par commodité démocratique,son mandat de 7 à 5 ans une fois élu.

Devenu Président, il a, au cours de sa première adresse à la nation du 3 Avril 2012, ré-exprimé cet engagement.En voyage à Paris le 18 avril de la même année, à sa sortie d’audience avec le Président Sarkozy, le chef de l’État avait sur les perrons de l’Elysée réaffirmé sa ferme volonté de mettre en oeuvre cet engagement. Acte que tous les compatriotes et partenaires du Sénégal avaient à l’époque apprécié et salué.

Cependant depuis cette date du 18, aucun acte allant dans le sens de respecter cet engagement n’a été posé. Malgré les velléités de « wax waxeet » qui lui sont prêtées et justifiées notamment par les propos de ses plus proches collaborateurs tel que le ministre de l’intérieur, le président Sall a plus ou moins lors de sa dernière adresse à la nation,réaffirmé cet engagement mais « après avis du Conseil Constitutionnel ». Ce qui nous laisse perplexe et nous fait davantage douter.

Ce qui nous intrigue le plus aujourd’hui, nous surprend et nous déçoit, ce sont les dernières déclarations de son conseiller aux affaires juridiques, le Pr Ismaela Madior Fall.

Invité ce Dimanche sur la Rfm ,le professeur Ismaela Madior Fall a déclaré que « les avis rendus par le Conseil constitutionnel lient le Président de la République. Il ne peut pas se soustraire à son avis. Il est donc obligé de suivre l’instruction du Conseil, quel qu’il soit ». En termes clairs, le Pr Fall , seul au monde et désavoué par ses collègues constitutionnalistes, veut nous faire croire que le Président Sall est obligé de suivre l’avis du conseil constitutionnel. Et sur ce, il prétend donc que la réduction du mandat ne saurait se faire si le conseil constitutionnel émet un avis défavorable. Par conséquent le Président Sall fera donc 7 ans. Ce qui est totalement faux.

En effet tous les grands constitutionnalistes sérieux de ce pays et équidistants des partis politiques tels que les Pr Babacar Guèye, Pape Demba Sy ou encore les Pr Abdoulaye Dièye et Ababacar Guèye etc...sont unanimes que le président Sall n’a même pas besoin de requérir l’avis du Conseil Constitutionnel.Et mieux même si tel était le cas,l’avis émis ne peut lier le Président pour la bonne et simple raison qu’il est ici question d’avis consultatif et non d’avis conforme.Et ceci mêmes les profanes du droit le savent.Donc l’intervention du Pr Fall s’apparente beaucoup plus à un ballon de sonde,ou préparation de l’opinion à un « Wax waxeet » à venir qu’autre chose.

Le Pr Ismaela Madior Fall est coutumier des manipulations. On se souvient encore de sa théorie sur Sud Fm le 23 Juin 2015 selon laquelle le nombre de 10 députés qui était requis pour la constitution d’un groupe parlementaire avant la loi scélérate portant ce nombre à 15, s’expliquait par le fait qu’en 2007 l’opposition avait boycotté les législatives. Cette dernière étant numériquement faible, il fallait ramener ce nombre à 10. Ce qui était totalement faux ; le nombre de 10 requis date de 2002 comme l’atteste la loi du 15 mai 2002 en son article 20 : « les députés peuvent s’organiser en groupes, par affinités politiques : aucun groupe ne peut comprendre moins de dix membres, non compris les députés apparentés, dans les conditions prévues à l’alinéa 2 de l’article 23 » ...et tant d’autres exemples de manipulations du Pr Fall.

Au Président Macky Sall, nous lui demandons de faire attention aux dangereux conseils du Pr Ismaela Madior Fall. Cette question de la réduction du mandat dépasse le cadre de la légalité. C’est une question d’honneur et de dignité. Et de ce point de vue, il y va de sa crédibilité et de son image. Certes nous ne partageons pas les mêmes convictions politiques, pour autant nous ne lui souhaitons pas une sortie peu honorable.

Monsieur le Président, respectez votre engagement. Si le peuple,une fois de plus vous accorde sa confiance, tant mieux pour vous. Au cas contraire, le Sénégal continuera d’exister et l’œuvre de construction nationale se poursuivra.

Monsieur le Président, le Pr Ismaela Madior Fall risque de vous entraîner dans un gouffre qui à coup sûr plongera notre pays dans une instabilité si vous donnez suite favorable à ses conseils qui sont tout sauf juridiques que nous qualifierons d’ailleurs de politiciens.

Vous avez une chance d’écrire votre nom sur les langues de la postérité en étant le premier président de notre histoire qui par soucis d’amélioration de notre démocratie, va réduire son mandat en cours.

Au Pr Ismaela Madior Fall,nous lui demandons de s’assumer ; c’est à dire se départir de son manteau d’universitaire et faire son entrée en politique afin de sauver le peu de crédibilité qui lui reste.

En attendant, vous êtes une grosse déception cher Pr Ismaela Madior Fall. Mais l’histoire retiendra !

Amadou Sylla DIOP
Jeunesse Rewmi



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES