AVIS : Cissé Lo, citez votre mentor en premier avant les 90% d’entre nous

C’est triste de le répéter mais le wolof a bien raison de dire que "lou rére si dioudou fégne si djiko".
MACKY aujourd’hui manifeste dans tous les actes qu’il pose les névroses qui l’ont hanté tout au long de son enfance tourmentée. A le voir avec son embonpoint et son obésité revendiquée comme le signe vrai de la réussite du parvenu qu’il est, l’on mesure combien cet homme gourmand a dû souffrir de ne goûter que l’odeur des effluves des mets délicieux s’échappant des cuisines de son auguste homonyme.
L’épisode de la franche rigolade avec SOULEYMANE NDENE NDIAYE au moment de lui remettre sa décoration éclaire aussi ses relations avec une certaine partie de la population : à son accès aux affaires sous Me WADE effectivement nombre de questions se posaient sur le rapport qu’elle entretenait avec MACKY tout-puissant à l’époque.
Cet homme servile n’a marqué son passage au pouvoir avec Me WADE qu’à travers sa rage de servir les sombres desseins de son maitre d’abaisser IDRISSA SECK, après avoir menacé à l’époque l’opposition à travers l’avertissement clairement adressé à un AMATH DANSOKHO trop remuant alors : « Nous sommes un Etat démocratique et tolérant ; sinon nous pourrions mettre fin tout de suite aux provocations de M. AMATH DANSOKHO".
MACKY n’est pas habitué à diriger. Comme l’a rappelé YORO DIA il est toujours dans la position de ce sicaire à qui on désigne une cible sur laquelle foncer les crocs en avant.
A son accession au pouvoir, conditionné par l’évidence que casser du PDS était une demande sociale, il a foncé la bave à la bouche sur Me WADE, en cherchant coute que coute à le rabaisser, à l’humilier.
C’est qu’il en avait bien besoin, pour exorciser enfin son attachement domestique à ce maître dont il a procédé rituellement à la mise à mort, en lui arrachant son bout de chair, ce qu’il avait de plus cher !
Cela n’a pas apaisé sa frustration névrotique, au contraire, sa rage envers toute forme d’indépendance, de dignité a été décuplée, d’où cette colère sourde, cette haine qui dégouline du tréfonds de son cœur à chaque fois qu’il parle de ses concitoyens : « Ce sont des paresseux, des trafiquants d’influence, da niouy « ngande ngandoulou », et que sais-je encore ! Avec MACKY tout le monde doit souffrir du complexe d’être bien né, ou ne pas devoir sa position à des génuflexions, rasages de murs, diébelou opportuniste, danses du ventre et autres suppliques à coups de phares sur l’autoroute ou de douloureuses séances larmoyantes de contrition devant un IDRISSA SECK revanchard, sous les yeux méprisants d’un Pape DIOP obséquieux...
Combien sont-ils parmi ses plus proches collaborateurs et collaboratrice qui le travaillent au corps pour un waax waxeet à n’avoir ménagé aucun effort pour être dans les bonnes grâces de Me WADE au faite de sa gloire ? Ces frustrés qui ont rejoint MACKY par soif de revanche ou simple opportunisme et qui le conduisent à travers les méandres du reniement de la parole donnée, donc du déshonneur éhonté ne doivent surtout pas oublier que ce ne sont pas les militants des partis politiques d’opposition qui sont les seuls auditeurs et téléspectateurs dépités de leurs insolence et leur impolitesse. Quand l’on insulte les sénégalais en accusant 90% d’entre eux de vivre de l’argent sale et j’en passe l’on doit réaliser que ce sont les 65% d’électeurs qui ont porté MACKY au pinacle qu’on est en train d’injurier, en plus des 35 autres % qui ont accepté démocratiquement le verdict des urnes et lui ont souhaité bon vent, CISSE LO.
S’il y a un voleur ou quelqu’un qui vit de l’argent sale selon le jugement de la CREI qui interdit le don comme preuve d’enrichissement licite MOUSTAPHA CISSE LO n’a qu’à chercher à côté de lui. Il verra un monsieur bien potelé revendiquant un patrimoine de plusieurs milliards dont l’essentiel provient selon ses propres aveux circonstanciés des largesses de Me WADE. S’il ya bien quelqu’une qui vit de l’argent sale, c’est bien celle là dont on ne connait aucune activité licite et qui a une villa à deux cent millions. Et enfin s’il y a d’autres gens malhonnêtes qui vivent de l’argent sale, qu’il nous sorte la liste de tous les « arrosés » par DIACK le Parrain et qui sont leurs partenaires du moment.
Après avoir injurié les chefs religieux, CISSE LO insulte les sénégalais, cette fois-ci. Tous les sénégalais. Ou au moins 90% d’entre eux. LOU EUP TOUROU NAK !
MACKY leader d’un parti politique a emprisonné M. OMAR SARR, pour le délit d’offense au Chef de l’Etat. Que fera t-il enfin de son fou CISSE LO qui nous manque de respect tous autant que nous sommes ?
Nous risquons de régler cette affaire nous-mêmes car le mépris que MACKY affiche envers les sénégalais et l’inconvenance du comportement de ses lieutenants heurtent tous les sénégalais qui ne les reconnaissent plus et sont chaque jour encore plus rebutés par leurs attitudes.
Que MACKY nous lâche alors, mais qu’il voit pour une fois le monde comme il est et non à travers sa propre vision du monde infectée de trop de complexes et autres tares et travers dont il est incapable pour le moment de se libérer. Aujourd’hui, il a un nouveau maître dont il n’arrive pas à réaliser la force et la puissance. Sinon il ne chercherait pas à se dresser contre lui, ou à le défier insolemment : C’est le peuple sénégalais. Qu’il le veuille ou pas, il respectera ce que les sénégalais exigeront de lui : le respect de sa parole.
« Kou khamoul loula fale, loula fale folila » Rien que ça !
Cissé Kane NDAO
Président de l’Alliance Démocratique pour la République




AFRIQUE-MONDE

logo article

Yahya met le cap sur Malabo : le film des trois heures d’escale de l’ex-président gambien à Conakry comme si vous y étiez !

22/01/2017 par :

Il est 20 heures à l’aéroport de Conakry ce vendredi 21 janvier 2017. Un petit groupe de badauds (...)

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES