ALIOUNE TINE : "Tous les ingrédients sont réunis pour compromettre ce qu’on a de plus précieux"

Débats sur le processus électoral à l’assemblée nationale : Appel à transgresser les règles qui garantissent une alternance démocratique en Afrique.
La Présidentielle à deux tours permet d’élire démocratiquement un Président doté d’une forte légitimité pour gouverner . Cette garantie est de plus en plus menacée par des pratiques politiciennes et constitutionnelles qui sont des facteurs qui menacent la paix, la stabilité et les acquis démocratiques.
Au plan constitutionnel nous avons l’élection présidentielle à un seul tour. En Afrique de l’Ouest l’exemple caricatural est le Togo qui a inauguré la succession dynastique et qui n’a jamais connu d’alternance. Le règne d’une famille et d’un clan depuis les années 60. Le contre exemple de tous ceux qui ont voulu garder le pouvoir après le mandat constitutionnel et qui ont échoué :Mamadou Tandjan du Niger et Abdoulaye Wade au Sénégal. Faut absolument exclure de nos débats toutes velléités de revenir sur les deux tours.
La méthode politicienne qui ne vaut guère mieux et qui a les pires effets sur la démocratie c’est le COUP KO , une façon détournée de réduire les deux tours en un seul. Pour y arriver il faut réduire comme peau de chagrin l’espace civique, les libertés fondamentales, liberté d’expression avec un monopole absolu sur les médias publics, la domestication des médias privés. Réduction et mise au pas de l’opposition et de la société civile. In fine contrôle absolu des institutions et des acteurs de régulation. C’est cela l’hyperpresidentialisme mais c’est ce que certains appellent du Bonapartisme. Ils pensent l’étape de la dictature est nécessaire pour faire avancer la société. Bonaparte a lamentablement échoué. Les élections en Guinée, en Côte d’Ivoire, au Togo, au Congo Brazzaville c’est un coup KO.Au Niger , le challenger du President a fait le deuxième tour en prison dans sa cellule. Au Sénégal, un véritable laboratoire avec le Bénin de la démocratie et des droits de l’homme où une réflexion qui a réuni pendant un bon bout de temps des conclusions qui ne sont certes pas la bible mais permettaient de dégager un horizon d’attente au plan politique et éthique. Mieux les événements consécutifs du 23 juin un moment historique pour asseoire un consensus ont également été un ratage.
Plus inquiétant est le débat sur la double nationalité dont l’objectif est d’exclure des adversaires politiques sérieux. La Constitution a réglé la question. Respectons la. Débats anachroniques au moment où on parle de passeport de la CEDEAO et où le passeport unique africain est lancé et où un passeport africain est lancé. Il faut également tirer les leçons des conséquences sur l’exclusion des adversaires sur la base de la nationalité en Côte d’Ivoire.
Last but not least la gestion des ressources naturelles, gaz, pétrole, or qui créent des facteurs aggravants avec l’implication d’éléments exerieurs. Tous les ingrédients sont réunis pour que les acteurs politiques et de la société civile fassent preuve d’un sens élevé des responsabilités et de patriotisme pour que ce pays continuent d’être un havre de paix et de sécurité. Tous les ingrédients sont réunis pour compromettre ce qu’on a de plus précieux. La Paix. Il faut dialoguer.



AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : La RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique

13/04/2017 par :

Kinshasa a décidé de suspendre sa coopération militaire avec Bruxelles, a déclaré le ministère (...)

logo article

Abidjan accueille la réunion biannuelle de la zone Franc CFA

12/04/2017 par :

Abidjan sera la capitale de la zone Francs CFA ces 13 et 14 avril. La capitale économique (...)

logo article

Gambie : Jammeh, Coumba Gawlo et les milliers de dollars

12/04/2017 par :

Les services de sécurité de la Gambie ont exhumé 27 corps, selon les informations de Oumar (...)

logo article

Famine en Afrique : l’ ONU alerte sur le risque d’un nombre de morts « massif »

12/04/2017 par :

Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés tire la sonnette d’alarme. Le nombre de morts (...)

logo article

Mali : un nouveau gouvernement de 35 membres formé

12/04/2017 par :

Le nouveau Premier ministre malien Abdoulaye Idrissa Maiga a formé son gouvernent ce mardi, fort (...)

logo article

Zambie : arrestation pour trahison du chef de l’opposition

12/04/2017 par :

Hakainde Hichilema, le chef de l’opposition zambienne, a été arrêté ce mardi 11 avril par la police (...)

logo article

France-Afrique : à l’Élysée, François Hollande soigne son héritage africain

11/04/2017 par :

En moins de deux semaines, du 31 mars au 14 avril, François Hollande a reçu (et va recevoir) (...)

logo article

Côte d’Ivoire : la vice-présidence de Daniel Kablan Duncan, retraite dorée ou tremplin politique ?

10/04/2017 par :

Mi-janvier, Daniel Kablan Duncan quittait la primature pour la vice-présidence, un poste aux (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée de crime contre l’Humanité et de crime de guerre

29/03/2017 par :

Simone Gbagbo, jugée depuis mai 2016 pour des faits de crime contre l’Humanité et de crime de (...)

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

DEPECHES

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES