ALIOUNE TINE : "Tous les ingrédients sont réunis pour compromettre ce qu’on a de plus précieux"

Débats sur le processus électoral à l’assemblée nationale : Appel à transgresser les règles qui garantissent une alternance démocratique en Afrique.
La Présidentielle à deux tours permet d’élire démocratiquement un Président doté d’une forte légitimité pour gouverner . Cette garantie est de plus en plus menacée par des pratiques politiciennes et constitutionnelles qui sont des facteurs qui menacent la paix, la stabilité et les acquis démocratiques.
Au plan constitutionnel nous avons l’élection présidentielle à un seul tour. En Afrique de l’Ouest l’exemple caricatural est le Togo qui a inauguré la succession dynastique et qui n’a jamais connu d’alternance. Le règne d’une famille et d’un clan depuis les années 60. Le contre exemple de tous ceux qui ont voulu garder le pouvoir après le mandat constitutionnel et qui ont échoué :Mamadou Tandjan du Niger et Abdoulaye Wade au Sénégal. Faut absolument exclure de nos débats toutes velléités de revenir sur les deux tours.
La méthode politicienne qui ne vaut guère mieux et qui a les pires effets sur la démocratie c’est le COUP KO , une façon détournée de réduire les deux tours en un seul. Pour y arriver il faut réduire comme peau de chagrin l’espace civique, les libertés fondamentales, liberté d’expression avec un monopole absolu sur les médias publics, la domestication des médias privés. Réduction et mise au pas de l’opposition et de la société civile. In fine contrôle absolu des institutions et des acteurs de régulation. C’est cela l’hyperpresidentialisme mais c’est ce que certains appellent du Bonapartisme. Ils pensent l’étape de la dictature est nécessaire pour faire avancer la société. Bonaparte a lamentablement échoué. Les élections en Guinée, en Côte d’Ivoire, au Togo, au Congo Brazzaville c’est un coup KO.Au Niger , le challenger du President a fait le deuxième tour en prison dans sa cellule. Au Sénégal, un véritable laboratoire avec le Bénin de la démocratie et des droits de l’homme où une réflexion qui a réuni pendant un bon bout de temps des conclusions qui ne sont certes pas la bible mais permettaient de dégager un horizon d’attente au plan politique et éthique. Mieux les événements consécutifs du 23 juin un moment historique pour asseoire un consensus ont également été un ratage.
Plus inquiétant est le débat sur la double nationalité dont l’objectif est d’exclure des adversaires politiques sérieux. La Constitution a réglé la question. Respectons la. Débats anachroniques au moment où on parle de passeport de la CEDEAO et où le passeport unique africain est lancé et où un passeport africain est lancé. Il faut également tirer les leçons des conséquences sur l’exclusion des adversaires sur la base de la nationalité en Côte d’Ivoire.
Last but not least la gestion des ressources naturelles, gaz, pétrole, or qui créent des facteurs aggravants avec l’implication d’éléments exerieurs. Tous les ingrédients sont réunis pour que les acteurs politiques et de la société civile fassent preuve d’un sens élevé des responsabilités et de patriotisme pour que ce pays continuent d’être un havre de paix et de sécurité. Tous les ingrédients sont réunis pour compromettre ce qu’on a de plus précieux. La Paix. Il faut dialoguer.




AFRIQUE-MONDE

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

logo article

OPINION : L’AFFAIRE DJIBRILL BASSOLE, UN CAS D’ACHARNEMENT JUDICIAIRE

01/01/2017 par :

Il est devenu difficile pour tout esprit bien pensant de rester insensible au traitement (...)

logo article

Cemac : les chefs d’État ouvrent la porte à des prêts du FMI mais écartent une dévaluation

23/12/2016 par :

Pris dans une croissance atone, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États (...)

logo article

Yves Aubin de La Messuzière : « Le malheur arabe se nourrit de conflits qui n’en finissent pas »

18/12/2016 par :

Observateur avisé du Maghreb et du Moyen-Orient depuis quarante ans, l’ex-ambassadeur français (...)

logo article

Du Nigeria à l’Espagne en passant par le Maroc, un projet de gazoduc offshore pharaonique

18/12/2016 par :

Rabat et Abuja vont construire un gazoduc géant qui longera toute la côte ouest-africaine. Un (...)

logo article

Présidentielle au Ghana : Nana Akufo-Addo proclamé vainqueur face au sortant John Mahama

09/12/2016 par :

Le chef de l’opposition ghanéenne Nana Akufo-Addo a remporté l’élection présidentielle avec plus de (...)

DEPECHES

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

20 décembre 2016

TURQUIE : Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, au nom du gouvernement du Sénégal, condamne avec force le lâche assassinat de l’ambassadeur de la Russie à Ankara, Monsieur Andreï Karlov, ce lundi 19 décembre 2016. Il s’agit là d’un acte terroriste. Le gouvernement du Sénégal présente ses condoléances et sa sympathie au gouvernement russe et réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes et manifestations.

9 décembre 2016

Ghana : le président Mahama reconnaît sa défaite auprès du chef de l’opposition Akufo-Addo

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES