AFRIQUE : L’ONU appelle au dialogue au Burundi pour éviter "un génocide"

Alors que l’ONU s’apprête à envoyer des Casques bleus si le Burundi replonge dans la violence, la communauté internationale a appelé jeudi le gouvernement du pays et l’opposition à se rencontrer "d’urgence" pour trouver une solution à la crise.

La communauté internationale craint des violences à grande échelle au Burundi. Pour tenter de calmer la situation, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté jeudi 12 novembre à l’unanimité une résolution proposant de renforcer la "présence" de l’ONU dans le pays.

Cette résolution proposée par la France permettrait à l’ONU d’envoyer une "équipe" d’experts et de préparer dans les deux semaines à venir des "options". Pour l’ambassadeur français à l’ONU François Delattre, il faut en effet "tout faire pour prévenir un embrasement" du pays et des "violences ethniques".

Selon l’ambassadeur britannique Matthew Rycroft, qui préside le Conseil en novembre, l’une de ces options serait d’envoyer au Burundi certains des 2 000 Casques bleus opérant en République démocratique du Congo (RDC) si la situation tourne au génocide.

Mais pour que ce plan soit mis en place, il faudrait que Bujumbura donne son accord, ou que le Conseil adopte une nouvelle résolution contraignante. L’ambassadrice américaine Samantha Power a reconnu qu’il s’agirait "d’une affaire compliquée". "Notre objectif premier est que le Burundi ne tombe pas dans les violences de masse", a-t-elle cependant insisté.

À Malte, en marge d’un sommet euro-africain, trois hauts responsables de l’ONU, de l’Union africaine et de l’UE ont ainsi souligné "l’urgence d’organiser une réunion entre le gouvernement burundais et des représentants de l’opposition à Addis Abeba ou à Kampala, sous la présidence du président (ougandais Yoweri) Museveni".

Une escalade de violence

Mais cette initiative n’a pas été bien reçue à Bujumbura. "Nous sommes très surpris de voir ce communiqué qui démontre en effet qu’il y en a qui voudraient décider en lieu et place du peuple burundais", a ainsi réagi auprès de l’AFP Willy Nyamitwe, influent conseiller du président Nkurunziza, qui avait annoncé fin avril sa candidature pour un troisième mandat, jugé anticonstitutionnel par l’opposition, la société civile et une partie de son camp.

"Ce n’est ni aux Nations unies, ni à l’Union européenne, et encore moins à l’Union africaine de décider à la place des Burundais", a-t-il ajouté. "Une commission chargée d’organiser ce dialogue est en place et rencontrera les Burundais à l’intérieur et à l’extérieur du pays".

Le Conseil de sécurité de l’ONU est lui-même divisé sur la question. Afin de convaincre la Russie et les pays membres africains (Nigeria, Tchad, Angola), la France a dû retirer de son projet de résolution une référence explicite à des sanctions contre les responsables burundais qui incitent à la violence.

La situation s’est aggravée au Burundi depuis la réélection contestée de Pierre Nkurunziza le 21 juillet. Les violences opposent désormais les autorités à des groupes de contestataires armés. Depuis fin avril, au moins 240 personnes ont été tuées et plus de 200 000 personnes ont déjà quitté le pays. Le Burundi est sorti il y a moins de dix ans d’une longue guerre civile qui a fait quelque 300 000 morts entre 1993 et 2006.

Avec AFP



AFRIQUE-MONDE

logo article

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée de crime contre l’Humanité et de crime de guerre

29/03/2017 par :

Simone Gbagbo, jugée depuis mai 2016 pour des faits de crime contre l’Humanité et de crime de (...)

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

logo article

ACTUALITE : Entretien de Bachar el-Assad avec Europe1 et TF1

15/03/2017 par :

Fabien Namias : Bonjour M. le Président. Bachar el-Assad : Bonjour. Fabien Namias : Une (...)

logo article

« L’ART DE LA GUERRE » : Bruxelles prolongera-t-il la stratégie nucléaire du Pentagone ?

15/03/2017 par :

Dans le cas où l’administration Trump respecterait le Traité de non-prolifération, elle retirerait (...)

logo article

Tunisie : un policier tué dans une attaque jihadiste à Kebili

13/03/2017 par :

Un policier tunisien a été tué et un autre blessé dans une attaque terroriste nocturne contre une (...)

logo article

Maroc : les ambassadeurs économiques de Mohammed VI en Afrique

10/03/2017 par :

Ils accompagnent le roi Mohammed VI dans ses voyages à travers le continent pour signer des (...)

logo article

RD Congo : évincé du Rassemblement, Katebe Katoto conteste la sanction

07/03/2017 par :

Raphaël Katebe Katoto a été définitivement radié mardi du regroupement politique Alternance pour la (...)

logo article

Côte d’Ivoire : les syndicats de la fonction publique pourraient appeler à la reprise de la grève

06/03/2017 par :

Après avoir suspendu le 27 janvier leur mouvement social pour une durée d’un mois, les syndicats (...)

logo article

ACTUALITE : Interview avec Dr. Ramdani Fatima Zohra, Lauréate du Prix Mandela du Leadership Féminin 2016

02/03/2017 par :

Le jeudi, 22 décembre 2016, Dr. Ramdani Fatima Zohra a été désignée Lauréate du « Prix Mandela du (...)

logo article

FRANCE : Bientôt inculpé, Fillon reste candidat à l’élection

01/03/2017 par :

Le candidat de la droite à la présidentielle française François Fillon a confirmé mercredi qu’il a (...)

DEPECHES

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES