AFRIQUE : L’ONU appelle au dialogue au Burundi pour éviter "un génocide"

Alors que l’ONU s’apprête à envoyer des Casques bleus si le Burundi replonge dans la violence, la communauté internationale a appelé jeudi le gouvernement du pays et l’opposition à se rencontrer "d’urgence" pour trouver une solution à la crise.

La communauté internationale craint des violences à grande échelle au Burundi. Pour tenter de calmer la situation, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté jeudi 12 novembre à l’unanimité une résolution proposant de renforcer la "présence" de l’ONU dans le pays.

Cette résolution proposée par la France permettrait à l’ONU d’envoyer une "équipe" d’experts et de préparer dans les deux semaines à venir des "options". Pour l’ambassadeur français à l’ONU François Delattre, il faut en effet "tout faire pour prévenir un embrasement" du pays et des "violences ethniques".

Selon l’ambassadeur britannique Matthew Rycroft, qui préside le Conseil en novembre, l’une de ces options serait d’envoyer au Burundi certains des 2 000 Casques bleus opérant en République démocratique du Congo (RDC) si la situation tourne au génocide.

Mais pour que ce plan soit mis en place, il faudrait que Bujumbura donne son accord, ou que le Conseil adopte une nouvelle résolution contraignante. L’ambassadrice américaine Samantha Power a reconnu qu’il s’agirait "d’une affaire compliquée". "Notre objectif premier est que le Burundi ne tombe pas dans les violences de masse", a-t-elle cependant insisté.

À Malte, en marge d’un sommet euro-africain, trois hauts responsables de l’ONU, de l’Union africaine et de l’UE ont ainsi souligné "l’urgence d’organiser une réunion entre le gouvernement burundais et des représentants de l’opposition à Addis Abeba ou à Kampala, sous la présidence du président (ougandais Yoweri) Museveni".

Une escalade de violence

Mais cette initiative n’a pas été bien reçue à Bujumbura. "Nous sommes très surpris de voir ce communiqué qui démontre en effet qu’il y en a qui voudraient décider en lieu et place du peuple burundais", a ainsi réagi auprès de l’AFP Willy Nyamitwe, influent conseiller du président Nkurunziza, qui avait annoncé fin avril sa candidature pour un troisième mandat, jugé anticonstitutionnel par l’opposition, la société civile et une partie de son camp.

"Ce n’est ni aux Nations unies, ni à l’Union européenne, et encore moins à l’Union africaine de décider à la place des Burundais", a-t-il ajouté. "Une commission chargée d’organiser ce dialogue est en place et rencontrera les Burundais à l’intérieur et à l’extérieur du pays".

Le Conseil de sécurité de l’ONU est lui-même divisé sur la question. Afin de convaincre la Russie et les pays membres africains (Nigeria, Tchad, Angola), la France a dû retirer de son projet de résolution une référence explicite à des sanctions contre les responsables burundais qui incitent à la violence.

La situation s’est aggravée au Burundi depuis la réélection contestée de Pierre Nkurunziza le 21 juillet. Les violences opposent désormais les autorités à des groupes de contestataires armés. Depuis fin avril, au moins 240 personnes ont été tuées et plus de 200 000 personnes ont déjà quitté le pays. Le Burundi est sorti il y a moins de dix ans d’une longue guerre civile qui a fait quelque 300 000 morts entre 1993 et 2006.

Avec AFP




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES