AFRIQUE : Houphouët-Sankara, comme chien et chat

Vingt-huit ans que l’on se pose la question à Ouagadougou : quelle fut l’implication de Félix Houphouët-Boigny, président de la Côte d’Ivoire de 1960 à 1993, dans l’assassinat de Thomas Sankara et de douze de ses camarades le 15 octobre 1987 ?

Voir le sommaire complet
Pour les proches de l’ancien président du Faso, la réponse ne fait guère de doute. « Houphouët a eu un rôle actif, c’est sûr », affirme l’un des confidents de Sankara, qui a accompagné le capitaine tout au long de la révolution. Selon lui, Houphouët aurait dit un jour à Sankara : « Je suis comme un fauve. Je ne me presse jamais avec mes proies. Mais je finis par les avoir. »

Tout séparait les deux hommes, à commencer par leurs convictions politiques. « Pour Sankara, Houphouët représentait le bras de la Françafrique et de l’impérialisme qu’il combattait », se souvient ce confident. L’Ivoirien, de son côté, ne cachait pas son hostilité à l’égard de ce jeune révolutionnaire qu’il considérait, selon Jacques Foccart, le « Monsieur Afrique » de Charles de Gaulle, comme un irresponsable.

La relation tendue entre Houphouët et Sankara

Les premiers contacts furent tendus. Au lendemain de sa prise de pouvoir, le 4 août 1983, Sankara appelle Houphouët. « J’ai aussitôt senti que le courant ne passait pas », confia-t-il. Quelques semaines plus tard, les deux hommes ont un échange féroce lors d’un sommet de la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest (CEAO), à Niamey. Le Burkinabè est censé prendre la présidence de l’organisation. « Non, pas vous ! lance Houphouët. – Pourquoi pas moi ? demande Sankara. – Parce que vous êtes un gamin et que vous êtes mal élevé. – Et vous, un vieux gâteux. »

Durant deux ans, les incidents se multiplient. Sankara reporte plusieurs visites prévues en Côte d’Ivoire. En 1985, une bombe endommage sa suite à Yamoussoukro. Le capitaine menace bientôt d’exporter sa révolution – sans suites. La presse burkinabè accuse Houphouët de vouloir le faire tomber. Plusieurs sources affirmeront rétrospectivement que l’Ivoirien aurait financé la guerre des tracts qui sera fatale à l’amitié entre Compaoré et Sankara.

Houphouët se rend bien à Ouaga en mars 1986. Il tente d’amadouer son cadet (quatre décennies les séparent) en finançant quelques projets. Il fait aussi livrer des valises pleines de billets – de l’argent qui, en dépit des réticences de Sankara, aurait servi à financer la sécurité présidentielle. Mais leur relation sera toujours dominée par la méfiance.

Houphouët s’était mis dans la poche Blaise Compaoré, le successeur de Sankara, soupçonné aussi d’être son tombeur
Cela fait-il du « Vieux » un acteur du complot contre Sankara ? Beaucoup le pensent. Lui-même a toujours démenti. « Il n’a certainement pas conseillé à Compaoré d’éliminer Sankara, affirmait Jacques Foccart avant sa mort. Ce qu’il a pu lui dire, c’est quelque chose comme : « C’est vraiment dommage pour votre pays et pour nos relations d’États que votre ami ait un comportement aussi désordonné. » »

Une chose est sûre : Houphouët s’était mis dans la poche Blaise Compaoré, le successeur de Sankara, soupçonné aussi d’être son tombeur. Au cours d’une mission en Côte d’Ivoire en 1985, Blaise a fait la connaissance de Chantal Terrasson de Fougères. Cette femme issue de la bonne société ivoirienne est la fille du docteur Jean Kourouma Terrasson, un proche d’Houphouët. Lors de leur mariage quelques mois plus tard, Sankara se désolera de perdre à cette occasion « un ami, un frère ». Les années suivantes, Compaoré multipliera les voyages en Côte d’Ivoire et deviendra l’homme d’Houphouët au Burkina. Deux semaines avant l’assassinat de Sankara, les deux hommes s’étaient vus en tête-à-tête à Abidjan. JEUNE AFRIQUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES