AFRIQUE:Gambie ou les incohérences d’une enclave

Acculturation quand tu nous tiens ! A ce que je sache, les Sénégalais ne sont pas Français, ni non plus les Gambiens des Britanniques. Pourtant, au sein de ces deux États, où les peuples sont identiques, car ayant le même ADN, les mêmes réalités culturelles et cultuelles, parce que forgés du même socle cosmogonique, les mêmes noms de famille sont transcrits de façons différentes...

Si les différences s’arrêtaient là, on en serait que plus heureux quant à la situation ubuesque entre cette enclave de 10 000 km2 et le Sénégal qu’il transperce en son centre-ouest, sur la façade Atlantique. Hélas, les antagonismes de façade, les turpitudes, les guéguerres... sont poussés à leur paroxysme.

C’est une longue histoire, qui nécessite une réelle prise de conscience, afin que l’abcès soit enfin crevé. Tout remonte au 15ème siècle et par la faute de cupides explorateurs et de roitelets candides et pas visionnaires du tout. Avant que la Compagnie britannique d’Afrique ne s’accapare de la terre en Gambie en 1723 - sachant que les textes ne disent comment - les Portugais y installèrent des comptoirs en 1455. Ceux-ci avaient ouï-dire d’historiens et aventuriers arabes de l’immense richesse des royaumes ouest-africains (l’empire du Mali s’étendait alors jusqu’en Gambie).

A l’origine, il y eut les expéditions d’Henri le Navigateur en 1418 jusqu’à Alvise Cadamosto en 1455, en passant par celles de Dinis Dias qui accosta à la presqu’île du Cap-Vert (extrémité occidentale de l’Afrique, actuelle Dakar en 1444), d’Antonio Fernandes jusqu’en Sierra Leone deux ans plus tard... pour ne citer que celles-ci. C’est au cours de cette même année 1446 que Nuno Tristao atteint l’embouchure du fleuve Gambie. Très mal accueilli par les populations locales qui les prirent, lui et son équipage, pour des cannibales, il succomba pendant son voyage retour. La suite, on la connaît. La ténacité d’Henri le Navigateur, pour faire main basse sur l’or dont « regorgeait » le fleuve Gambie qui prend sa source au Fouta Djallon, synonyme d’or, fera le reste... Unies, les populations locales (mandingues, wolofs, sereres, peulhs...) repoussèrent Cadamosto qui dut s’y reprendre par deux fois pour remonter le fleuve de 100 km. Sa « diplomatie » finit par faire plier les rois locaux, singulièrement Batti Mansa, roi du Baddibu. En 1458, ce sera ensuite autour de Diego Gomez, initiateur, dans cette partie du monde, de l’odieux commerce triangulaire. Entretemps les prêtres portugais s’installeront à Nuimi. Un roi leur céda une terre et les bases se multiplièrent à Tankular, Niani Maru, Fattatenda, Kassan... les « amitiés » s’accentuèrent et un ambassadeur de l’empire wolof se rendit même au Portugal en 1488.

Suivra l’épopée anglaise, avec la perte des droits commerciaux des Portugais dans la vallée du fleuve Gambie et en Gold Coast, en 1588, la victoire d’Elisabeth 1er aidant. La suite sera ponctuée de beaucoup de guerres entre puissances européennes, de dupes et d’escroqueries (acquisition de l’île James à Heinrich Fock le 26 octobre 1651 par le roi de Nuimi, puis la location de celle de Banjul par le roi du Komba) sur des terres où des autochtones ont été fragilisés par des querelles intestines et un armement archaïque. L’engrenage était désormais enclenché, jusqu’au Traité de Versailles en 1783 et au-delà. Ce pays n’obtient son indépendance qu’en 1965.

Il y eut une brève période de confédération sénégambienne, mais depuis l’arrivée du capitaine Yahya Jammeh, par coup d’Etat en 1994, le pays va de mal en pis. Après deux ans à la tête d’un gouvernement de transition dictatorial (AFPCR), il rétablit la peine de mort pour mater l’opposition, et est réélu depuis 1996 sur 4 mandats à des élections jugées par les observateurs comme une mascarade. Au moment où celui, qui a décrété la charia dans son pays, en faisant un État islamique, s’apprête à briguer un 5ème mandat, va jusqu’à liquider physiquement des opposants.

Article à paraitre, le 28 avril 2016, dans le numéro 352 du magazine Les Afriques.

DAOUDA MBAYE/ LES AFRIQUES




AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

logo article

USA : Obama dénonce à son tour le décret Trump et encourage les manifestants

30/01/2017 par :

L’ex-président américain ne s’est pas exprimé depuis qu’il a quitté la Maison-Blanche il y a dix (...)

logo article

28e sommet de l’UA : le Guinéen Alpha Condé prend la présidence tournante

30/01/2017 par :

A Addis-Abeba, la cérémonie d’ouverture du 28e sommet de l’Union africaine a démarré. Les dossiers (...)

DEPECHES

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES