AFRIQUE : France 24, RFI : ces médias au service de l’impérialisme

Méfiance. Les médias occidentaux nous servent des informations nocives. Leur but n’est pas la vérité, mais la propagation de l’idéologie capitaliste et impérialiste.

Dans notre société actuelle, la référence aux médias occidentaux devient de plus en plus le critère fondamental d’appréciation de la crédibilité d’une information. La vraie info, c’est celle diffusée sur RFI, France 24, CNN, BBC et autres. Or nous ignorons que les grandes puissances mondiales passent par ces médias pour imposer leur hégémonie en nous pulvérisant 24h/24 de fausses informations dans le seul but de nous amener à croire que ce que nous voyons est ce qui se passe. La manipulation de l’information justifie leurs interventions armées dans des Etats souverains, dont les vraies raisons sont voilées par des slogans mensongers comme le « droit d’ingérence humanitaire » et « la protection des civils » ; slogans parachutés à longueur de journée sur les médias occidentaux.

Si nous n’usons pas de notre esprit critique, nous donnerons toujours raison à ces médias-mensonge à la solde du grand Capital. Grâce à leur ingérence financière dans les grands groupes de média, les multinationales en contrôlent les lignes éditoriales. La dépendance vis-à-vis des annonces publicitaires en provenance des milieux capitalistes réduit la neutralité des informations.
Le Congo-Brazzaville qui traverse une période charnière de son existence subit de plein fouet cette agression médiatique impérialiste.

L’Agence France Presse ou la Radio France Internationale chargent systématiquement le président congolais Denis Sassou Ngouesso sur le dossier du référendum constitutionnel qui doit ce ternir le dimanche 25 octobre prochaine.
A titre d’exemple, selon plusieurs médias occidentaux, dont RFI, qui cite des sources hospitalières, deux personnes ont été tuées par balle le mercredi 20 octobre lors des accrochages entre des jeunes délinquants qui s’adonnaient aux pillages durant la marche convoquée par l’opposition congolaise.

L’AFP à son tour, a même inventé une intervention télévisée de Raymond Mboulou, ministre congolais de l’Intérieur, affirmant qu’il y aurait au moins quatre morts, de manière officielle.

Selon l’AFP, dont les brèves sont reprises par toute la presse francophone, le ministre congolais est intervenu à la télévision publique pour dresser le bilan « provisoire » de ce qu’il a qualifié d’« insurrection organisée et coordonnée » : « Quatre morts, dont trois à Brazzaville et un à Pointe-Noire [et] sept blessés admis dans les hôpitaux de Brazzaville et trois éléments de la force publique grièvement blessés. »

Sauf que des sources sûres proches du ministre affirment à GoBrazza.com que ces chiffres seraient inexacts, et qu’il s’agirait plus tôt d’un seul mort et 3 blessés.

Outre l’incohérence des chiffres entre les médias français, il semble bien clair qu’il y ait une volonté délibérée de ces médias d’attiser les flammes et créer ainsi un chaos qui profiterait à la France.

France24, la télévision payée par l’Etat français et destinée à des campagnes d’impérialisme à travers le monde, laisse n’importe qui passer en direct de ses antennes pour s’auto-proclamer « Spécialiste » de tel ou tel pays africain. Ces experts en herbe n’hésitent parfois pas à fournir des informations tout à fait erronées.

Durant les élections présidentielles en République démocratique du Congo en 2011, un « spécialiste » français de la RDC a commis l’erreur d’affirmer que Etienne Tshisekedi, l’opposant historique congolais, aurait participé à des viols dans la guerre qui a fait des millions de mort dans l’Est de la RDC.
Une information qui poussera la chaîne à s’excuser, bien tardivement, alors que le mal était fait.

Les médias sont aux avant-postes de l’impérialisme. Michel Collon, spécialiste de la non-désinformation, qualifie les médias de « premier soldat sur le terrain ». Car pour chaque guerre qui doit être déclenchée, les médias commencent par diaboliser le régime en place, en présentant aux yeux du monde des images cryptées, des victimes fictives, bref, des vérités montées de toute pièce. Les impérialistes peuvent alors « légitimement » intervenir pour « sauver » les peuples, la liberté et la démocratie.

Peu importe les appartenances politiques ou les divergences d’opinions, les congolais ne doivent pas oublier que c’est dans leur intérêt de ne pas se laisser faire par ces campagnes d’impérialisme qui visent à les garder sous l’emprise.

Photo ! DEBAT JUNCKER-SCHULTZ_FRANCE24-RFI_

http://www.direct.cd/actu/2015/10/2...




AFRIQUE-MONDE

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

DEPECHES

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES