AFFAIRES KHALIFA SALL-ABDOUL MBAYE-ABDOUL MBAYE-KARIM WADE : REVELATIONS DE JUBANTI SENEGAL

Nous avons suivi avec une attention toute particulière, la procédure qui a abouti au placement sous mandat de dépôt du Maire de Dakar Khalifa Ababacar SALL. Nous sommes pour la reddition des comptes. Nous sommes contre la prédation et le gaspillage des ressources publiques. Nous sommes pour l’éthique et la transparence dans la gestion des deniers publics. Nous combattons la corruption. Nous chantons la bonne gouvernance. Mais aussi, nous nous opposons à une justice à cibles. Nous sommes pour la justice sociale non sélective. Nous sommes pour le renforcement des fondamentaux de l’Etat de droit en effritement dans notre cher pays. Nous sommes pour la Patrie et non pour l’ethnie. Nous nous opposons à la gestion ethniciste et familiale de l’Etat. Contrairement à leur chanson populaire, la lutte contre la corruption n’a jamais été une priorité pour ce pouvoir. Ce qui est gênant dans cette affaire, c’est que la pratique qu’on reproche au responsable socialiste, est une tradition connue dans toutes les institutions politiques du pays, qu’elle soit appelée : « caisse d’avance », « régies d’avance », « caisse noire » ou « fonds politiques ». Injustement, ils ont mis Khalifa en prison, alors que d’autres responsables de l’Apr sont épinglés par la Cour des Comptes, l’Ofnac et l’Ige notamment dans l’affaire Pétro Tim. Mais en vérité, le président Macky Sall est-il lui-même un exemple de bonne gouvernance ?
Dans le rapport de la Cour des comptes 2012, à son chapitre1, intitulé : « Gestion des frais de mission à l’étranger », sous chapitre : « Dysfonctionnements dans la gestion des caisses d’avances » aux pages 103 et 105, alors que l’actuel Chef de l’Etat était premier Ministre, il a été relevé des dépassements de crédits dans sa gestion à la Primature. La Cour écrit : « Les crédits affectés aux frais de mission à l’étranger sont logés dans le budget de fonctionnement de la Primature. En 2006, le cumul des montants de dépassement est estimé à 244.682.650FCFA. La comparaison du cumul des crédits consommés avec les crédits ouverts fait ressortir un dépassement des crédits budgétaires. Ces dépassements sont irréguliers puisque les frais de mission ne sont pas dotés de crédits évaluatifs ». D’autres errements graves ont été remarqués dans les frais de mission à l’étranger à la Primature. Car l’arrêté n° 6058/MEF/DGCPT du 22 août 2003 portant établissement de la nomenclature des pièces justificatives des dépenses de l’Etat prévoit que les frais de mission à l’Etranger sont justifiés par l’ordre de mission visé au départ et à 1’arrivée et par un état liquidatif. Mais, la Cour a constaté que très peu d’ordres de mission ont été visés au départ et à l’arrivée comme exigé par l’arrêté susvisé. Pour illustration, les ordres de mission de 2005 visés à l’arrivée et au départ sont au nombre de 53 sur un total de 1267. L’absence de visa sur les ordres de missions, outre qu’elle constitue une violation de l’arrêté, empêche de s’assurer de l’effectivité des missions. La Cour avait aussi constaté des irrégularités dans le paiement d’indemnités journalières effectué avec plusieurs anomalies. En outre, dans son rapport 2011, l’Armp a estimé que Macky Sall Maire de Fatick a conclu un (1) marché par entente directe pour un montant de 42.000.000 FCFA et 25 Demandes de renseignement de prix (DRP) pour un coût global de 77.542.153 F CFA. La Commune a passé 26 marchés au titre de la gestion 2011 dont 25 par DRP et un par entente directe. Ces dépenses d’un montant total de 119.542.153 F CFA ont été vérifiées et l’Armp avait relevé des points de non-conformité par rapport à l’application des procédures de passation des marchés. Nous voudrions alors que le président SALL s’explique sur sa fortune estimée à plus de 8 milliards de FCFA (sans le passif), sur sa maison à Houston et sur les taxes annuelles qu’il verse à l’Etat américain. Les sénégalais veulent comprendre, comment ont été dépensés les 100 millions et les 25 millions de FCFA de fonds politiques qu’on versait chaque mois respectivement à la primature et à l’Assemblée Nationale jusqu’en 2008 ? C’est la justice sélective qui est inacceptable dans cette affaire Khalifa SALL. Seule son appartenance à l’Apr explique la peine clémente requise à l’encontre de Mamadou Oumar BOCOUM nommé Agent Comptable des Grands Projets à la Direction Générale de la Comptabilité Publique et du Trésor par le président Macky. Pour être cohérent avec lui-même, le Chef de l’Etat devrait déclassifier le rapport de l’IGE comme le lui a courageusement demandé Khalifa Sall, mais aussi celui qui porte les enquêtes sur l’affaire Pétro Tim dans laquelle son frère est mouillé. Pourquoi s’acharner sur Khalifa, alors que l’IGE a audité les mairies de Ziguinchor, de Koalack, de Fatick, de Dakar, de St Louis, de Thiès, de Guédiawaye et de Pikine. Macky veut-il mettre sous le coude, les enquêtes de l’IGE sur la gestion de son frère Alioune SALL Maire de Guédiawaye, de son beau-frère Mansour FAYE édile de Saint Louis et de son oncle Abdoulaye TIMBO Maire de Pikine ?
Nous allons vous dire pourquoi ce régime s’acharne sur Khalifa SALL. Le président Sall a été informé des résultats d’un sondage réalisé par un cabinet d’études politiques basé en Amérique « African Electoral Monitor » (AEM) qui annonce sa défaite à Dakar et dans d’autres grandes villes en juillet 2017 et sa probable chute en 2019. Alors, aujourd’hui, Macky a peur de quitter le pouvoir. Il en a même perdu le sommeil. C’est ce qui justifie ce projet de dévolution monarchique planifié au sein de la famille Sall avec une intention de faire nommer leur fils Alioune Sall Maire de Guédiawaye, président de l’Assemblée Nationale en cas de victoire de sa coalition. Ainsi, il deviendrait le dauphin naturel de son frère. Un autre deal. Le président de l’Apr avait promis de réduire « l’opposition à sa plus simple expression ». Dans le cadre de la traque des biens mal acquis, la CREI a vérifié les avoirs d’Abdoulaye Baldé au Sénégal et dans le cadre d’une commission rogatoire internationale. Les enquêteurs sont rentrés bredouilles. Malgré tout, BALDE est placé sous contrôle judiciaire depuis 03 ans bien au-delà des délais légaux et en violation de la loi. L’instruction du dossier de Baldé a été prolongée pour 6 autres mois. Il n’a pas le droit de quitter la capitale Dakar sans avoir l’autorisation d’un Juge, même pour se rendre en Casamance. Aveuglé par un second mandat, Macky Sall a placé sous contrôle judiciaire Abdoul MBAYE et Abdoulaye BALDE candidats à la présidentielle. Il vient d’arrêter Khalifa un autre candidat, après avoir fait exiler Karim WADE le candidat du Pds. Au su de tout cela, nous en appelons à l’unité de l’Opposition seul remède pour sauver notre pays. Il faudra compresser les égos pour créer un Bloc populaire démocratique capable de porter les aspirations du peuple devenu otage d’un clan. Macky a échoué et il pense pouvoir noyer ses carences par l’oppression et la dictature.
Enfin, Souleymane Jules DIOP nous avait avertis. Personne n’a voulu l’écouter lorsqu’il disait : « Macky Sall ne peut même pas être chef de parti, dans ses rêves, il ne peut qu’être chef de service à Petrosen ». Les faits lui donnent entièrement raison. Peuple du Sénégal dressons nous contre ce régime ethniciste et dangereux.
Vive le Sénégal



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES