AFFAIRE OMAR SARR : Ce qui s’est dit

Cuisiné pendant 3h, Oumar Sarr a reconnu avoir signé le fameux communiqué du Pds du 18 décembre 2015, sur mandat du Comité directeur. Et le doyen des juges attend l’avis du procureur pour statuer sur la demande de liberté provisoire.

A la question du doyen des juges de savoir est ce qu’il reconnaît les chefs d’inculpation qui pèsent sur sa tête, à savoir la « diffusion de fausses nouvelles » et le « faux et usage de faux », Oumar Sarr répond par la négative. Le coordonnateur du Pds déclare que les actes qu’il a posés n’ont aucune connotation pénale qui peut lui valoir un emprisonnement, depuis un mois maintenant. Une déclaration tenue, hier, au cours de son audition de près de trois heures. Mais le doyen des juges revient à la charge, en l’interrogeant au sujet des termes du fameux communiqué attribué au Comité directeur, lequel avait indiqué : « L’argent du dopage dans l’athlétisme est au cœur des différentes campagnes de Macky Sall. Cet argent a financé sa campagne pour les élections municipales et locales de 2009, comme il a financé sa campagne pour l’élection présidentielle de 2012. Les deux victoires qu’il a obtenues sont des victoires malpropres (…) ».

En somme, Oumar Sarr a reconnu être le signataire du communiqué, comme il l’avait reconnu à la Brigade des affaires générales (Bag). Il a assumé, revendiqué et reconnu la paternité du communiqué publié au nom du Comité directeur du Pds, publié le 18 décembre dernier. Lors de son audition hier, il a indiqué avoir « reçu mandat du Comité directeur », ce que le Pds a confirmé au lendemain de son interpellation. Le libéral est même allé jusqu’à rappeler au juge d’instruction les textes du Pds qui organisent les modes de réunion de cette formation politique. Sur ce, il déclare avoir bel et bien reçu mandat de ses camarades pour publier le document en leur nom.

Liberté provisoire

L’autre précision faite par le responsable libéral de Dagana est que la réunion du Comité directeur de son parti ne requiert pas, obligatoirement, la présence physique des membres qui le compose. Pour lui, il existe d’autres moyens offerts à ces derniers, par les Statuts de cette formation politique, pour exprimer leur position de principe par rapport à une situation donnée. Malgré toutes ces réponses, le doyen des juges n’a pas lâché prise. Il vise le délit de « diffusion de fausses nouvelles » collé à Oumar Sarr. Et l’intéressé d’invoquer le premier article du journal Le Monde qui, à l’en croire, lui a servi de base matérielle. Lequel a été retiré du site avant d’être remplacé par un autre dont le nom de Macky Sall ne figure pas dans le contenu.

Ce face-à-face entre Oumar Sarr et le juge du premier cabinet d’instruction de Dakar a servi de prétexte aux avocats de la défense pour introduire une « requête aux fins de demande de mise en liberté provisoire ». Le juge rendra sa décision dans un futur immédiat, après avoir requis l’avis du procureur de la République. Comme cheval de bataille, la défense a invoqué des dispositions de la Constitution et du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, lesquelles interdisent l’arrestation d’un député en session.

Puis, ce sont les arguments classiques qui ont été rappelés au juge, notamment les « garanties sérieuses de représentation en justice » dont bénéficie leur client pour prétendre à cette demande. « Oumar Sarr est régulièrement domicilié à Dakar et Saint-Louis et il ne peut pas se soustraite à l’action de la Justice en cas de liberté provisoire », a estimé la défense. Ensuite, qu’« il n’y aura aucun risque de trouble à l’ordre public en cas de liberté provisoire ». Dans la foulée des interventions, un membre du pool de la défense s’est ému de la vacuité du dossier qui, selon lui, « ne présente aucun élément à charge » pouvant justifier l’arrestation suivie d’emprisonnement de son client. L’instruction se poursuit.

Les députés de la partie

Plusieurs députés ont effectué le déplacement au palais de justice de Dakar, notamment Me El Hadji Diouf, Mamadou Diop Decroix, entre autres. Du côté du Pds, toutes ses entités (jeunes, femmes, cadres…) ont été représentées. Les libéraux ont envahi le tribunal, toute la journée durant...

Pape NDIAYE
WALFADJIRI




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES