AFFAIRE KARIM WADE : Le communiqué des libéraux de St Louis

Le 25 mars 2012 consacrait la seconde alternance politique de notre pays, attestant ainsi la respiration démocratique, gage de stabilité et de maturité du peuple sénégalais. Un nouveau régime s’installait alors avec en bandoulière, la reddition des comptes, la restauration des valeurs de la république, la lutte contre l’injustice et l’impunité.
Mais que fut grande notre surprise, quand cette kyrielles d’engagement pris devant le peuple souverain, se transforma en un coup d’œil, en chasse aux sorcières, avec la réactivation de la Cours de répression de l’enrichissement illicite (CREI) ; juridiction d’exception, mise au cœur du dispositif de traque des dignitaires de l’ancien régime de Me WADE.
La cible principale Karim Meissa WADE fut convoquée auditionnée et jetée en prison, pour le seul tort d’être le fils Du Pdt Abdoulaye WADE, au nom d’une prétendue demande sociale fomentée par un conglomérat dénommé Benno Bokk Yaakaar dont la seule motivation était d’assouvir une vengeance inhumaine et de déconstruction des WADE. Des accusations outrageuses défrayaient la chronique : détournement de 4000 milliards selon Dansokho ; 1500 d’après Latif Koulibaly , 400 détectés par Moussa Felix SOW avocat de l’ETAT et 694 conclut la crei. Cela était suffisant pour faire subir à Karim WADE toute forme d’injustice et de privation de liberté possible et inimaginable. Rien n’était de trop pour briser un potentiel adversaire politique, qui cristallise de plus en plus l’espoir de tout un peuple embourbé dans l’amateurisme d’un régime aux abois en mal de compétences et à la quête effrénée d’un second mandat.
C’est alors que les religieux, les organisations de la société civile celles des droits de l’homme, les Nations Unies, la CDEAO les pays amis du SENEGAL, les militants sympathisants et simples citoyens, outrés par les agissements politiques du pouvoir en place, se levèrent comme un seul homme pour se dresser contre une telle forfaiture. L’arrêt de Cours de justice de la CDEAO et l’avis du Groupe de travail des Nations UNIES ordonnant successivement le respect de la présomption d’innocence et du privilège de juridiction , et la fin de la détention arbitraire assortie d’une indemnisation ,démontrent , s’il en était besoin ,du recule démocratique au SENEGAL.
Rappelons que les corps de contrôle de l’ETAT tels l’INSPECTION GENERALE D’ETAT ( IGE) et la Cours des comptes, n’ont jamais fait état d’un quelconque détournement de deniers publics ou de fait de corruption de Karim WADE quand il était aux responsabilités.

Après plus de trois ans d’incarcération, le détenu politique candidat du PDS et de ses alliés à l’élection présidentielle de 2019 et leader de l’opposition est libéré.
Ce combat âpre, endurant, incertain par moment, mais à la fin bénéfique et payant, n’était que la face visible de l’iceberg ; le combat, le vrai, celui de porter KARIM MEISSA WADE à la magistrature suprême du SENEGAL, vient de commencer. Et pour ce faire, nous nous donnerons tous les moyens possibles pour l’atteinte de cet objectif.
Ainsi, nous les militants libéraux Du département de St LOUIS, sous la houlette de notre responsable Mayoro FAYE, faisons écho de l’appel de notre candidat, leader de l’opposition Karim WADE, invitant les citoyens de tout bord à nous rejoindre pour les victoires avenir. Egalement, aux militants et sympathisants, d’élargir les bases et de rester à l’écoute des populations à travers le pays et dans la diaspora.
Cette première adresse poste incarcération révèle toute la grandeur d’un homme reconnaissant et conscient de l’espérance de tout un peuple à son endroit.

Djibril SAKHO
Porte-parole du jour
Membre du comité directeur du PDS




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES