AFFAIRE DIACK : L’Ujtl demande à Macky de s’expliquer sur les aveux de Diack

De prime abord l’UJTL exige la libération sans condition de notre frère Coordonnateur national Oumar Sarr placé sous mandat de depot pour le delit de dffusion de fausses nouvelles et faux et usage de faux en ecriture privee,quelle honte ;nous estimons que cette énième intimidation dont il fait l’objet démontre à suffisance la volonté de ce régime de ruine nationale de confisquer toutes les libertés alors acquises de hautes luttes et au prix fort. Si Oumar Sarr est placé en garde à vue pour avoir signé le communiqué du comité directeur, l’UJTL s’approprie totalement et intégralement le même communiqué et invite le pouvoir à prendre ses responsabilités.
Car en réalité il s’agit d’un sénégalais nommé Lamine Diack qui ne porte pas Me Wade dans son cœur et cette haine viscérale l’a amené à pactiser avec le diable pour renverser Me Wade. Diack a dit clairement avoir utilisé l’argent sale, l’argent de la triche, l’argent du dopage dans l’athlétisme, l’argent de la drogue du sport, l’argent de la corruption pour financer la campagne de Macky scandale SALL.
Effectivement, les masques sont tombés car qui se sent morveux se mouche et l’histoire a donné raison à Wade qui criait au complot international contre sa personne. Ainsi, l’UJTL exige que le Président Macky scandale Sall se prononce sur les révélations de Lamine Diack qui le mouille jusqu’au cou dans cette affaire de bandits à col blanc et de corruption à grande échelle. Halte à un second complot sur le dos des sénégalais qui n’accepteront jamais que nos élites défaillantes se défaussent sur le peuple ou sur les journalistes pour échapper à leurs responsabilités. Au lieu de s’en prendre au fauteur et au corrompu, on s’en prend à celui qui les montre du doigt, du jamais vu.
Sur les ruines de la République fondée par de vaillants compatriotes, il veut ériger un royaume, ce projet diabolique découle de la folie d’un homme ou d’un clan couvert de turpitude. Ainsi, pour s’assurer la docilité des masses populaires, il corrompt ou combat les élites sensées parler et agir en leur nom. Les opposants sont intimidés, les journalistes muselés.
Quand Diack dit avoir financé des mouvements de jeunes, tous les regards sont tournés sur le mouvement Y’en a marre. Ainsi, il révèle ce que tous les sénégalais savaient déjà. Comment des drogués, des repris de justice, des malpropres, des contre exemples qui tiraient le diable par la queue puissent se lever un bon jour et avoir les moyens de bruler ce pays, de faire le tour su Sénégal et de s’en prendre à Me Wade. Cette question a trouvé réponse avec les révélations de Diack. Mieux encore, ils ont reçu le ministre français des affaires étrangères après le départ de Wade. Au fait tout est lié. Ces jeunes corrompus et adepte de l’argent facile qui ont participé au scandale du siècle doivent répondre de leurs actes devant la justice. Ils n’ont plus droit à la parole, ces veinards, ces truands.
L’UJTL met en garde le Gouvernement contre toute tentative qui serait nécessairement grosse de graves troubles à l’ordre public. Car, sentant bien le naufrage inéluctable, Macky scandale Sall consacre toute son énergie dans une violence inouïe pour espérer faire peur et endiguer la colère qui gronde. Bien entendu, c’est peine perdue car le Sénégal qui grogne opposera une vive résistance à cette tentation totalitaire et n’acceptera jamais que la violence d’Etat soit retournée contre les citoyens et soit détournée à des fins liberticides de bâillonnement et de répression des populations face aux errements d’un régime devenu impopulaire.
En finale, l’UJTL apporte son soutien indéfectible aux journalistes du groupe D- Média et exige l’arrêt de toutes actions les visant de même que la libération immédiate et inconditionnelle de notre coordonnateur national Oumar Sarr.
Fait à Dakar le 21 décembre 2015
Vive le PDS
Vive l’UJTL




AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

logo article

USA : Obama dénonce à son tour le décret Trump et encourage les manifestants

30/01/2017 par :

L’ex-président américain ne s’est pas exprimé depuis qu’il a quitté la Maison-Blanche il y a dix (...)

logo article

28e sommet de l’UA : le Guinéen Alpha Condé prend la présidence tournante

30/01/2017 par :

A Addis-Abeba, la cérémonie d’ouverture du 28e sommet de l’Union africaine a démarré. Les dossiers (...)

DEPECHES

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES