AFFAIRE AIDA NDIONGUE : Me Mbaye Jacques Ndiaye corrige les avocats de l’Etat

AFF. : AIDA NDIONGUE : L’ETAT DU SENEGAL NE PEUT CONFISQUER LES BIENS SANS RESTITUER LA COMMANDE PUBLIQUE

La sortie des Avocats de l’Etat du Sénégal suite à l’Arrêt rendu par la Cour Suprême dans l’affaire de ma cliente Aïda NDIONGUE ne peut pas me laisser indifférent.

Voilà pourquoi j’ai décidé de rétablir la vérité et de m’interroger sur un aspect important de ce dossier qui n’a pas fini de livrer les limites de l’Etat du Sénégal dans la gestion des affaires politico-judiciaires.

Il faut savoir que l’Etat du Sénégal n’a jamais porté plainte contre Aïda NDIONGUE.

L’Etat a été ainsi le dernier à entrer dans cette procédure et le premier à en sortir.

En première instance, l’Etat a été débouté de sa constitution de Partie Civile, tandis que Aïda NDIONGUE a été relaxée des chefs d’exercice illégal de commerce par un Fonctionnaire (délit pourtant n’ayant pas fait l’objet d’une inculpation par le Juge d’Instruction mais visé seulement dans l’ordonnance de Renvoi en Police Correctionnelle), de faux et usage de faux dans un document administratif et d’escroquerie portant sur des deniers publics, en ce que précisément, tous les marchés ont été régulièrement passés sous le contrôle et l’approbation de la Direction Centrale des Marchés Publics (DCMP) et entièrement exécutés tant en quantité qu’en qualité, sous la supervision du Contrôleur des Opérations Financières (COF) directement rattaché au Ministère de l’Economie et des Finances et ce, en présence du Comptable-Matières du Plan Jaxaay, lequel entendu, a confirmé que l’Etat a reçu toute la commande publique.

En Appel, la Cour a déclaré irrecevable la constitution de partie civile de l’Etat, l’Agent Judiciaire de l’Etat n’ayant pas relevé appel, tout en confirmant un point essentiel : tous les marchés ont été régulièrement passés et entièrement exécutés.

La Cour d’Appel précise que l’Etat n’a subi aucun préjudice.

Page 2/2

La Cour Suprême qui a encore confirmé les 1ers Juges sur la régularité et l’exécution des marchés publics a déclaré irrecevable le pourvoi en cassation de l’Agent Judiciaire de l’Etat qui n’a pas fait appel.

A ce stade, l’Ethique et la Déontologie m’interdisent de commenter ou de critiquer les décisions rendues par nos juridictions par voie de presse, à fortiori celles rendues par notre Haute Juridiction, la Cour Suprême, contrairement à l’Etat qui n’a pas mis de gants pour se livrer à cet exercice.

Donc, je m’abstiendrai de le faire ici, d’autant que la Loi m’offre des voies et moyens adéquats pour y parvenir.

Cependant, j’estime être en droit d’exposer mon questionnement :

-  L’escroquerie suppose une atteinte réelle au patrimoine de la victime ;

-  Il n’est plus discuté que ni l’Etat, ni la société n’ont subi aucun préjudice et que l’Etat en sa qualité d’Autorité Contractante a réellement pris possession de toute la commande publique dont elle a déjà usé ;

-  Les paiements ont été régulièrement effectués aux entreprises attributaires des marchés publics par les Autorités habilitées et suivant la procédure prévue à cet effet.

Maintenant, comment peut-on, après avoir pris livraison, se permettre de garder la marchandise du prestataire et de confisquer l’argent qui a servi au paiement du prix d’acquisition ?

Autrement dit, l’Etat peut-il, après avoir disposé de la commande publique et payé, revenir pour confisquer le prix et s’abstenir de restituer à Aïda NDIONGUE les biens que les entreprises familiales attributaires lui ont vendus en bonne et due forme ?

Contrairement à ce que soutiennent les Avocats de l’Etat, le délit d’escroquerie retenu par la Cour d’Appel est tiré des Règles d’Ethique qui ne s’appliquent pas en matière pénale, d’autant qu’il n’est nullement interdit à un citoyen d’être à la tête d’un groupe d’entreprises familiales, lesquelles peuvent parfaitement soumissionner dans des Marchés Publics comme cela résulte d’un Avis émis par la DCMP et versé dans le dossier.

Il suffit, pour ce faire, que leurs numéros de registre de commerce soient distincts.

Je déplore la saisie et la confiscation des bijoux et des bons de caisse de Madame Aïda NDIONGUE, qu’elle a acquis des décennies avant les marchés incriminés.

Voilà tout !

Maître Mbaye-Jacques NDIAYE
Avocat de Aïda NDIONGUE




AFRIQUE-MONDE

logo article

À Ceuta, 400 migrants forcent la frontière entre le Maroc et l’Espagne

09/12/2016 par :

La barrière entourant l’enclave autonome espagnole de Ceuta, à la frontière marocaine, a été forcée (...)

logo article

Gabon : Ali Bongo Ondimba en visite d’État en Chine

07/12/2016 par :

Six ans après sa dernière visite, le président du Gabon est en République populaire de Chine du 6 (...)

logo article

Élection présidentielle au Ghana : forte affluence des électeurs dans les bureaux de vote

07/12/2016 par :

Un peu plus de 15 millions de Ghanéens se sont rendus ce mercredi aux urnes pour élire leur (...)

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

DEPECHES

7 décembre 2016

DEPECHE : Une forte délégation du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rend ce jeudi 8 décembre 2016 à 15 heures à Tiouaouane. La délégation sera dirigée par le Secrétaire Général National Adjoint, Oumar SARR. Elle sera composée de membres du Comité Directeur et de la fédération PDS du département de Tiouaouane. A travers le porte parole, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine, la direction du parti transmettra un chaleureux message d’amitié et de fraternité du Président Abdoulaye WADE et de l’ensemble des militants à la famille de Seydi Elhadji Malick SY ainsi qu’à toute la Oumah islamique du Sénégal.

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES