AFFAIRE AIDA MBODJI : L’Etat de droit s’effondre au Sénégal

Je suis Aissatou Mbodj. Cette dame a du courage et elle est battante et surtout gagnante. C’est l’unique raison pour laquelle Macky et son Etat-parti la persécutent. Qui n’a pas entendu parler de l’acte 3 de la décentralisation dans ce pays ? Alors comment nous parler de la loi de 96-06 portant code des collectivités locales. Alors que faire de la loi 2013-10 du 28 décembre 2013 portant code général des collectivités locales donc abrogeant et remplaçant les lois 96-06 et 96-07 de mars 1996 portant code des collectivités locales et transfert des compétences. D’ailleurs, aucune de ces lois ne concernait le département qui n’est créé comme collectivité locale qu’avec le pompeux Acte 3 de 2013 et n’existe donc qu’avec les dernières locales de 2014.
Et même la loi de 1996 ne prévoit l’exclusion d’un élu sans notification préable des manquements à lui reprochés et analyse de ses réponses... En plus la Présidente Aîda Mbodj a déja demissionné du conseil municipal bien avant notification de sa destitution donc il n’y a plus cumul de ces fonctions au moment où l’acte politicien (indigne du qualificatif "administratif") est signé. Et si l’argument des 30 jours était sérieux pourquoi n’a-t-elle pas été demise depuis 2014 ? Esperait-on la corrompre pour transhumer ? Alors qu’est-ce qui a changé entre temps si ce n’est la brillante victoire du Non au référendum dans son fief, la pétition internationale pour la libération du prisonnier politique Karim Meissa Wade et surtout la perspectives des prochaines législatives.
Les moins inspirés me diront que c’est de bonne guerre car on est en politique. Or même en guerre il y’a des règles à respecter. A plus forte raison dans le jeu politique démocratique. Donc la politique politicienne ne peut pas tout justifier car c’est celà même la différence entre la dictature et la démocratie.
Hélas le Président Macky Sall élu démocratiquement dans un Etat, naguère modèle de démocratie, a manifestement choisi d’exercer le pouvoir en dictateur. Triste pour lui et pour notre patrie dont l’interet général vient loin après celui du parti.
Mais ce qui me surprend le plus c’est le silence coupable de nos intellectuels et de la société civile sénégalaise. Cette affaire est trop sérieuse pour être celle d’une personne, d’un parti ou d’une partie quelconque. C’est une manifestation de plus de la mort programmée de l’Etat de droit après l’emprisonnement arbitraitre et illégal de Karim Wade.
Avec cette gouvernance dite "sobre et vertueuse" alors qu’elle est "arrogante et mensongère" il nous faut le courage de lutter pour le Sénégal.

Djibrirou Daouda Ba.
Professeur d’Enseignement Secondaire au lycée Charles de Gaulle, doctorant en géographie à l’UGB, conseiller municipal et initiateur de la Convention libérale pour l’Ethique et l’Emergence (CLEE).



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES