ACTUALITE : Serigne Assane MBACKE réactive sa plainte contre Mariéme Faye à la CREI

Bismil Laahir Rahmaanir Rahiim
Je rends grâce à Allah, prie sur son prophète Muhammad (PSL) et remercie Le Tout Puissant de m’avoir fait mouride, talibé de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul dont le représentant sur Terre est Serigne Cheikh Sidy Makhtar qui poursuit de façon magistrale l’œuvre de notre vénéré guide et implore Le Tout puissant de lui accorder une très longue vie et une excellente santé ainsi qu’à tous mes maîtres dans la Mouridiya.
Chers chefs religieux de Touba
Cher Chefs religieux du Sénégal
Chers habitants de Touba, Mbacké et de la Région de Diourbel
Chers militants du PDS
Chers citoyens et talibés
Chers membres du Mouvement « APPEL211 »
Je ne saurai livrer mon message au Peuple sénégalais, sans remercier ma famille, mes parents, frères, mes amis, mon épouse et ceux qui, de chez eux, formulaient des prières pour ma libération. A ceux-là, je dis MERCI, DIEUREUDIEUF.
Nous voici réunis en ce jour 29 septembre 2015 pour vous informer de la naissance de notre Mouvement « APPEL221 » porté sur les fonds baptismaux par des disciples de Serigne Touba mais ouvert à tous les sénégalais.
En effet, au peuple sénégalais, nous rappelons un événement qui s’est déroulé dans notre pays il y a de cela un AN. Il s’agit du dépôt de la plainte contre la première DAME Mariéme FAYE devant le procureur de la Cour de Répression et d’Enrichissement Illicite (CREI).
Peuple du Sénégal, depuis que nous avons déposé cette plainte, le procureur de la CREI ne nous a pas convoqués pour nous entendre, il n’a pas non plus remis une mise en demeure à l’épouse du Chef de l’Etat. Or, le délit est constitué depuis qu’il a accepté ce don de 650 millions de FCFA des mains du milliardaire marocain Monsieur BENJALOUN. La première DAME devrait être la première personne à répondre à la Justice. Elle dirige une Fondation qui draine des centaines de millions de FCFA. Nul ne sait ses sources de financements, aucune information n’est fournie sur les comptes bancaires de cette organisation qui emploie plusieurs personnes. La Fondation de Mariéme FAYE dispose d’un patrimoine immense dont l’origine demeure inconnue. Plusieurs actes sont constitutifs d’enrichissement illicite dans l’activité de cette Fondation. D’ici, je demande au procureur de la CREI de donner suite à ma plainte en remettant une mise en demeure à l’épouse du président. Je sais que ma plainte n’a pas été rejetée seulement la procédure d’enquête est lente. Nous avons confiance à la justice de notre pays. La justice sélective ne peut pas prospérer au Sénégal. Dans tous les cas, si ma plainte n’est pas examinée, le jour où son mari quittera le pouvoir, elle sera convoquée devant la CREI.
Après ce rappel, nous nous adressons aux Sénégalais sur la situation du pays. L’heure est grave. Notre pays va vers le chaos à cause de l’incompétence du président Macky SALL et son Gouvernement. Nous ne parlerons pas de l’échec récent qu’il a connu au Burkina FASS, c’est derrière nous mais ce que nous ne pouvons pas passer sous silence c’est la souffrance du peuple. Touba est oubliée par Macky SALL qui tente de nous endormir avec une autoroute qu’il vend aux Mouride. La banlieue dakaroise est sous les eaux. Les enseignants menacent d’aller en grève dès l’ouverture des classes. La famine est dans le monde rural et plusieurs chefs de famille n’ont pas eu de mouton de Tabaski. Les femmes n’ont plus de moyens pour travailler et les denrées de première nécessité sont inaccessibles à cause de la cherté des prix. Les paysans n’ont pas de semence de qualité et le matériel agricole est inexistant. Avant de s’engager dans la crise Burkina, le président Macky SALL devrait s’occuper de la crise qui secoue son pays le Sénégal.
A cette situation, s’ajoute la crise des valeurs et les libertés restreintes au Sénégal. Notre pays compte plus 50 détenus politiques. Les plus connus sont Karim Wade, Toussain MANGA, Hissein HABRE, Victore CISS mais ils sont plusieurs dizaines à être abandonnés dans les prisons de Macky SALL.
Je réitère ici, solennellement, mon opposition ferme et résolue au régime en place dans notre pays parce qu’il est en train d’abîmer le Sénégal d’une manière que personne ne peut contester sérieusement et mon soutien tout aussi ferme et résolu à Monsieur Karim Meïssa Wade victime innocente d’un règlement de compte politique. Par-delà l’acte de cœur, c’est l’acte de raison qu’il faudra retenir dans mon choix. Karim et moi partageons notre soumission à Serigne Touba et j’ai lu dans sa posture d’aujourd’hui la dignité et la fierté d’un talibé de Serigne Touba. Ceux qui l’ont mis en prison et qui l’’ont condamné ont clairement indiqué qu’il n’a pas détourné l’argent du pays et qu’il n’a pas été corrompu. Pourtant eux, ils ont dépensé des milliards de notre argent pour soit disant traquer des biens mal acquis et finir par un résultat aussi minable. Nous l’avions déjà dit et les Nations Unies viennent de nous confirmer que Monsieur Wade est détenu arbitrairement. Dès lors, combattre pour sa libération et pour qu’il retrouve la plénitude de ses droits citoyens est un combat légitime, un combat noble qui ne déroge en rien aux préceptes et à la pratique de notre vénéré guide Khadimou Rassoul qui, de son vivant était respecté et admiré – quoi que craint – par ses ennemis de tous bords sur la base de sa rigueur devant Dieu et devant les hommes quels que furent leur rang et qualité. C’est sur cette voie que je m’inscris.
Toutes les manifestations citoyennes sont systématiquement interdites. Ce constat est regrettable et inacceptable. Le pouvoir de Macky SALL a démissionné.
Regardez l’insécurité dans les villes
Regardez les dizaines de sénégalais tués à l’étranger
Regardez les nos morts à la Mecque, le Gouvernement est incapable de nous donner des informations précises sur leur situation
Regardez le chômage des jeunes
Regardez comment l’image du Sénégal est ternie à travers le monde
Regardez l’humiliation subie par la diplomatie sénégalaise au Burkina
Regardez les inondations dans les quartiers résidentiels de DAKAR et dans la banlieue. Les populations dorment à la belle étoile.
Peuple du Sénégal, l’heure est grave. Restez sans rien faire, c’est être complice de ce Gouvernement d’incompétents. Nous allons nous engager partout à travers le pays et dans la diaspora. Nous allons sensibiliser toutes les maisons de SERIGNE TOUBA qui sont en Europe, en Afrique, en Asie, aux Usa et dans le monde arabe pour faire partir ce régime. Nous irons dans tous les foyers religieux pour sensibiliser nos parents de Tivaouane, Kaolack, Yoff, Pire, Thiénaba, Thiés, Ndiassane etc…
Une campagne nationale sera faite pour inviter le président Macky SALL à respecter son engagement de réduire son mandant à 5 ans. L’élection présidentielle se tiendra en 2017 aucun calcul et aucune manipulation ne sera acceptée. Nous demandons à « l’apprenti Constitutionnaliste » Ismaïla Mador FALL de cesser ces manœuvres politiciennes. Demain si le pays sombre dans le chaos il sera totalement responsable. Nous sommes au courant des manipulations qu’ils préparent au cours de ce référendum. S’ils décident d’aller en 2019, le peuple prendra ses responsabilités. Nous allons organiser des manifestations dans le pays et s’il y a mort d’hommes nous saisirons la CPI pour des poursuites contre les autorités sénégalaises.
Je vous remercie
Allahumma Salli,’alaa Seydina Mouhammad
Serigne Assane Mbacké Attikh citoyen Sénégalais



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES