ACTUALITE : Manko Wattu Sénégal a mobilisé au moins 15.000 personnes

C’est avec un grand étonnement que nous avons lu dans une partie de la presse, que la grande marche de l’Opposition sénégalaise n’a mobilisé que 3.000 personnes. Cette estimation approximative ne repose sur aucun facteur objectif.
Or, vu la forte mobilisation de l’ensemble des partis politiques, des mouvements citoyens, des organisations indépendantes et des citoyens tout court, pas moins de 15.000 sénégalais ont fait le déplacement. Ces citoyens venaient de tous les départements de la région de Dakar et d’autres régions. Les Forces de l’Ordre qui étaient sur le terrain ont du sentir leur faiblesse face à cette foule immense extrêmement engagée.
Déjà vers 15h15, les populations avaient envahi l’Avenue Général De Gaulle. Les leaders qui venaient de quitter la Grande mosquée de Dakar aprés la prière de vendredi avaient du mal à accéder à la Place de l’Obélisque à cause de la foule massée sur l’Avenue. En ce moment précis, des car venus des Parcelles Assainies, de Guédiawaye, de Rufisque, des Keur Massar, Yoff de Malika, de Ouakam etc... continuaient à déverser des militants à la Place de l’Obélisque envahie par environs 5.000 personnes. Les habitants des quartiers : Ouagou Niayes, HLM, Sicap, Guele Tapée, Plateau, Derkle ont eux fait mouvement vers Colobane à pied.
Malgré les manœuvres pour bloquer la circulation routière (des dizaines de cars étaient bloqués à Pompier et vers le Port de Dakar), les jeunes ont réussi à rallier la devanture de la RTS occupée par prés 10.000. Finalement, les Forces de l’Ordre étaient dépassées par la foule excitée. Et elles craignaient la jonction des deux foules (5.000 à Obélisque et 10.000 devant la RTS). A 15h45, les Forces de sécurité ont commencé à tirer sur les populations sans défense, armées de leur courage et de leur amour pour la patrie.
Il faut avouer qu’il y avait une réelle volonté du pouvoir de saboter la manifestation. Les autorités ne voulaient pas que la presse nationale et étrangère venue couvrir la marche, relaie les images de ces milliers de sénégalais mobilisés contre le régime. Le préfét a autorisé la marche sur l’axe Obélisque-RTS entre 15h et 18h. Et pourtant, lorsque les manifestants se sont retrouvés à la Place de l’Obélisque à 17h, ils ont été attaqués par les Forces de l’Ordre qui ont violé ainsi l’arrêté préfectoral.
Enfin, il est inexact de dire que les manifestants ont forcé le barrage de la Police. L’ordre de s’attaquer aux populations a été donné par les autorités politiques qui avaient peur de la démonstration de force de Manko Wattu Sénégal. Désormais rien ne sera plus comment avant.
Commission Communication Manko Wattu Sénégal




AFRIQUE-MONDE

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

logo article

Idriss Déby Itno : « Au lieu de nous donner des leçons, l’Occident devrait écouter notre avis »

06/02/2017 par :

Chaos en Libye, enjeux sécuritaires autour du lac Tchad, crise pétrolière ou encore franc CFA. Le (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES