ACTUALITE : "Le Gouvernement est favorable à l’avortement médicalisé en cas d’inceste et de vol"

Le combat pour la légalisation de l’avortement médicalisé, mené par des organisations féministes au Sénégal, avait fait couler beaucoup d’encre et de salive. Mais, celui-ci commence à porter ses fruits, si l’on en croit la deuxième vice-présidente de la commission Santé de l’Assemblée nationale. Le député Mame Mbayang Dione « pense bien que le gouvernement est favorable pour accepter l’avortement médicalisé en cas d’inceste et/ou de viol ».

Elle s’est prononcée sur cette question de l’avortement médicalisé relativement à la position du gouvernement, hier à Dakar, lors du lancement d’un film sur le planning familial. Nutritionniste de métier, Dr Dione renseigne que les femmes médecins et juristes du Sénégal vont faire le plaidoyer auprès de ses collègues députés pour que ces derniers puissent connaître les enjeux de cette loi sur l’avortement médicalisé, afin de la voter le moment venu. Ainsi, il y aurait moins de grossesses non désirées, d’infanticides et de mortalité chez les jeunes filles, argumente la député. Il faut signaler, dans la foulée, l’approbation du président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar, Moustapha Diakhaté au sujet de l’avortement médicalisé en cas d’inceste et/ou de viol. Une loi autorisant l’avortement dans ces conditions que le député se dit prêt à voter dès sa soumission à l’Assemblée nationale. Dans tous les cas, Dr Mame Mbayang Dione pense qu’il est tout à fait légitime que l’Assemblée nationale adopte ce projet de loi dans la mesure où, précise-t-elle, le gouvernement du Sénégal a ratifié les traités internationaux pour procéder à l’harmonisation de la loi sur les sexes. « En plus, renchérit-elle, c’est un droit humain ». Selon Dr Dione, « cela va permettre, également, de réduire les mortalités maternelles et néonatales, mais aussi d’octroyer un droit aux victimes de viol, d’inceste ». Toutefois, le député précise que le projet de loi n’est pas encore arrivé à l’Assemblé nationale. Il n’empêche, selon Dr Mame Mbayang Dione, que des associations comme celles des femmes médecins, des femmes juristes et plus de 28 autres organisations se battent pour gagner la bataille de l’opinion et impliquer d’autres personnes, comme les différentes familles religieuses. Elle soutient que les choses sont en bonne voie car la plupart des cibles touchées ont donné leur aval sur cette question de l’avortement médicalisé en cas d’inceste et de viol. Ce, pendant que la population est en train d’être sensibilisée. La deuxième vice-présidente de la commission Santé de l’Assemblée nationale n’a pas manqué de souligner le travail abattu par l’Association sénégalaise pour le bien-être familial (Asbef). « L’Asbef a fait un travail énorme en matière de planification familiale. Et nous sommes prêts à porter le plaidoyer auprès du ministre de la Santé pour augmenter le budget de la santé de reproduction », soutient-t-elle. L’Asbef est d’autant plus appréciée par le député que cette dernière pense que cette association permet de mieux décentraliser les activités communautaires pour la planification familiale, l’offre de service et impliquer les hommes. Ce qui a permis d’enregistrer dans le district de la commune de Maka Koulibantang un taux de prévalence contraceptive passé de 0,8 % à 12 %.

Abdou Khadre SAKHO



AFRIQUE-MONDE

logo article

Législatives allemandes : un député noir en lutte contre le racisme

19/09/2017 par :

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans une (...)

logo article

Présidentielle au Cameroun : Christopher Fomunyoh enfin dans l’arène ??

19/09/2017 par :

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du Nord-Ouest (...)

logo article

En Algérie et dans le reste du Maghreb, des tabous freinent le don d’organes

19/09/2017 par :

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de dialyse, (...)

logo article

Le geste gênant de Donald Trump envers Melania

18/09/2017 par :

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son épouse Melania (...)

logo article

Gangstérisme à Kédougou, trois attaques armées en trois jours

18/09/2017 par :

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques armées (...)

logo article

Sénégal : le mouvement anti-franc CFA de retour dans la rue

18/09/2017 par :

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs villes (...)

logo article

Fatick : un homme de 87 ans meurt par pendaison

18/09/2017 par :

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris l’APS de (...)

logo article

Une ministre se déguise pour démasquer des corrompus

18/09/2017 par :

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en patiente pour (...)

logo article

Une double attaque dans le sud de l’Irak atteint 50 morts

14/09/2017 par :

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de (...)

logo article

Rohingyas : Aung San Suu Kyi va enfin s’exprimer

14/09/2017 par :

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi souhaite finalement s’exprimer devant la nation sur (...)

logo article

Raila Odinga : « La communauté internationale doit s’impliquer, sinon le Kenya va glisser vers une grave crise »

12/09/2017 par :

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Raila Odinga, candidat de l’opposition à la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES