ACTUALITE : La FNCL s’indigne des violations et manquements graves utilisés contre le frère Oumar Sarr

L’interpellation irrégulière et illégale du Frère SGNA et Coordonnateur National du Parti Oumar SARR à son domicile, conduit la FNCL à exprimer toute son indignation face à ce qu’elle qualifie de panique au plus haut sommet de l’Etat causée par la sortie de Lamine Diack, ancien Président de l’IAAF, accusant l’opposition d’alors d’être profondément mouillée dans des scandales de corruption, de blanchiment d’argent et d’enrichissement illicite à l’échelle internationale.
La FNCL s’indigne des violations et manquements graves utilisés contre le frère Oumar Sarr, pour le prendre à son domicile vers cinq heures du matin, un jour de Samedi pourtant député à l’Assemblée nationale, jouissant d’une immunité parlementaire et protégé par l’Assemblée qui se trouve être en pleine session. Ce qui témoigne encore du manque de considération et de respect vis-à-vis de nos institutions.
La FNCL considère cette barbarie d’Etat orchestrée par le régime en place comme une volonté manifeste de casser de l’opposant et absoudre cette situation délétère qui entache l’image du Sénégal et sape les bases de notre démocratie longtemps citée en référence.
La FNCL récuse toute forme de diversion et exige que l’Etat du Sénégal prenne les dispositions idoines à savoir :
La libération immédiate et sans conditions du SGNA et Coordonnateur du Parti, Oumar SARR,
L’ouverture d’enquêtes parlementaires pour situer les responsabilités de tous et de chacun,
La FNCL interpelle les organes en charge des questions liées au blanchiment d’argent, à la corruption, à la concussion et à l’enrichissement illicite comme la CENTIF, la Douane, les Impôts et Interpol, pour nous édifier sur les procédures et circuits ayant permis de faire rentrer cette manne financière dans notre pays.
La FNCL considérant la gravité des propos de Lamine Diack sur l’opposition demande à ce que l’ensemble des partis de l’opposition concernés soient entendus et si nécessaire, traduits devant les juridictions compétentes pour répondre des accusations portées contre eux.
La FNCL considérant cette forfaiture d’Etat comme un défi lancé non seulement au PDS, mais aussi au peuple tout entier, en appelle à tous les citoyens, les militants, toutes les sections, les fédérations, les autres partis de l’opposition démocratique, les organisations de défenseurs des droits de l’homme, les leaders d’opinion et l’ensemble des différents segments de la nation soucieux de préserver la paix et attachés à l’Etat de droit et à la viabilité de la République à faire face.
Fait à Dakar le 19 Décembre 2015
La FNCL




AFRIQUE-MONDE

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

logo article

RD Congo : l’accord politique global et inclusif enfin adopté et signé à Kinshasa

01/01/2017 par :

Sous l’égide des évêques catholiques, les pourparlers directs entre les signataires de l’accord du (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES