ACTUALITE : L’OCDI dénonce l’agression policière contre les manifestants de Wattu Sénégal

Déclaration de (Observatoire Citoyen Pour La Défense Des Institutions (OCDI) sur marche réprimée du 14 Octobre 2016.
En application des articles 8 et 10 de la Constitution du Sénégal, l’Opposition sénégalaise réunie sous le collectif de « Manko Wattu Sénégal », avait introduit auprès du Préfet de Dakar, une déclaration de marche qui était projetée le 14 octobre 2016 conformément à la procédure prévue par la loi n°78-02 du 29 janvier 1978 relative aux réunions.
En réponse à cette déclaration, le Préfet de Dakar a accédé à la demande de l’Opposition par arrêté n°00237/P/D/DK/ du 13 octobre 2016 avec modification de l’itinéraire d’origine en invoquant un arrêté obsolète de 2012 interdisant les manifestations politiques à Dakar plateau.
Il s’ensuit que la marche autorisée par le Préfet devrait s’organiser sur les horaires et itinéraire ci-après : de la place de l’Obélisque à la place Doudou Ndiaye rose (rond-point RTS°) de 15h à 18h.
Toutefois, le constat a révélé que l’Opposition n’a pas pu exercer cette liberté du fait de la répression policière brutale pour les nombreux manifestants venus exprimer leur attachement à la gestion transparente des ressources naturelles. Le plus intrigant, c’est le fait que les populations brutalisées ne se trouvaient pas hors du champ de l’itinéraire défini par le Préfet. Après, le déclenchement des heurts, même la place de l’Obélisque était interdite d’accès en violation de l’arrêté d’autorisation du Préfet lui-même. Les images d’une rare brutalité montrées sur les chaînes de télévisions nationales et étrangères ont fini d’écorner l’image du Sénégal. La réputation sénégalaise de terreau de la démocratie en Afrique francophone se trouve anéantie.
Les tirs de lacrymogènes et les arrestations constituent des atteintes graves à la liberté de marche et de manifestation consacrée par la charte fondamentale. Cette attitude d’interdiction et de répression doit être purement et simplement combattue définitivement au Sénégal. La marche est un droit garanti par notre Constitution et l’exercice de cette liberté n’est soumis qu’à des formalités d’ordre procédural dont la déclaration de marche. Point n’est besoin de rappeler, que la marche n’est pas soumise à un régime d’autorisation, mais plutôt à un régime de déclaration comme le prescrit la loi n°78-02 du 29 janvier 1978 relative aux réunions confirmée par la décision de la Cour suprême du 13 octobre 2011.
L’OCDI rappelle à toutes fins utiles, à l’endroit de l’autorité administrative, que le Sénégal est un État de droit et exige de ce fait, que le Président de la République Macky SALL et le ministre de l’intérieur de veiller au respect strict de la Constitution en garantissant aux citoyens l’exercice des libertés publiques dont celle de marcher.
Les actes de répression policière perpétrés ce vendredi 14 Octobre 2016 constituent une régression énorme de la démocratie sénégalaise.
Partant de ce qui précède, l’OCDI dénonce avec vigueur cette attitude constitutive de violation des droits fondamentaux des citoyens Sénégalais ;
L’OCDI, s’engage à s’employer pleinement pour la défense de nos Institutions et des droits des citoyens Sénégalais pour le triomphe de la Démocratie.

Alpha Oumar DIALLO
Secretaire Exécutif
OCDI




AFRIQUE-MONDE

logo article

Yahya met le cap sur Malabo : le film des trois heures d’escale de l’ex-président gambien à Conakry comme si vous y étiez !

22/01/2017 par :

Il est 20 heures à l’aéroport de Conakry ce vendredi 21 janvier 2017. Un petit groupe de badauds (...)

logo article

Gambie : les forces ouest-africaines suspendent leur intervention militaire pour une dernière tentative de médiation

20/01/2017 par :

Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de (...)

logo article

Mali : Al-Mourabitoune dévoile l’auteur de l’attaque de Gao

19/01/2017 par :

ALAKHBAR (Nouakchott)- Abdel Hadi Al-Foulani de la Katiba Al-Mourabitoune relevant d’Al-Qaïda au (...)

logo article

AFRIQUE : La Gambie suspendue à l’investiture d’Adama Barrow

19/01/2017 par :

La Gambie est suspendue à la cérémonie d’investiture du président élu, Adama Barrow, prévue ce jeudi (...)

logo article

AFRIQUE : Des troupes sénégalaises "prêtes à intervenir" à la frontière gambienne

18/01/2017 par :

Des troupes sénégalaises sont positionnées à la frontière gambienne et se disent prêtes à intervenir (...)

logo article

Gambie : Yahya Jammeh décrète l’état d’urgence à deux jours de l’investiture d’Adama Barrow

17/01/2017 par :

À deux jours de l’investiture du nouveau président Adama Barrow, Yahya Jammeh a déclaré l’état (...)

logo article

À compter du 19 janvier, Yahya Jammeh ne sera plus reconnu par l’UA comme président légitime de la Gambie

13/01/2017 par :

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a indiqué vendredi qu’à partir du 19 janvier (...)

logo article

Côte d’Ivoire : après le mouvement d’humeur des militaires, des têtes tombent au sein des forces de défense

09/01/2017 par :

Trois jours après le mouvement de contestation au sein de l’armée, le chef d’état-major de l’armée, (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan a remis la démission de son gouvernement à Alassane Ouattara

09/01/2017 par :

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président (...)

logo article

Côte d’Ivoire : mouvement d’humeur d’hommes en armes à Bouaké, Daloa et Korhogo

06/01/2017 par :

Des tirs ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi à Bouaké. Ce vendredi, des hommes en (...)

logo article

Bien mal acquis : le procès de Teodorín Obiang est reporté

04/01/2017 par :

Le procès du fils du président de Guinée équatoriale, soupçonné de s’être frauduleusement bâti un (...)

DEPECHES

20 janvier 2017

DEPECHE : Le président de la commission de la Cédéao Marcel Alain de Souza a déclaré lors d’une conférence de presse à Dakar qu’une dernière tentative de médiation avec Yahya Jammeh allait être menée ce vendredi 20 janvier par le président guinéen Alpha Condé. Le président a jusqu’à demain midi pour accepter de quitter le pouvoir, sans quoi les militaires ouest-africains feront usage de la force, a précisé Marcel Alain de Souza. En attendant, l’intervention militaire ouest-africaine est suspendue.

19 janvier 2017

AFRIQUE : La cérémonie d’investiture du président gambien, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 1er décembre, Adama Barrow, aura lieu jeudi 19 janvier, à 16h GMT, selon les déclarations du porte-parole du président élu recueillies par l’AFP.

9 janvier 2017

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro largement réélu président de l’Assemblée nationale

9 janvier 2017

Gambie : Yahya Jammeh limoge 12 ambassadeurs ayant réclamé son départ

1er janvier 2017

Turquie : au moins 35 morts dans "l’attaque terroriste" contre la discothèque d’Istanbul

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES