ACTUALITE : Karim Wade a déposé une plainte pour détention arbitraire auprès du tribunal de grande instance de Paris

COMMUNIQUE DES AVOCATS DU PRISONNIER POLITIQUE KARIM WADE
Le Collectif des avocats du prisonnier politique Karim Wade, condamné pour
enrichissement illicite à 6 ans de prison, exprime sa grande satisfaction à la suite de
la nouvelle décision du Groupe de travail des Nations-Unies sur la détention
arbitraire. Cette décision rejette la demande de révision présentée par l’Etat du
Sénégal contre l’avis du 20 avril 2015. L’instance des Nations Unies vient de
confirmer la détention arbitraire de Karim Wade, la violation de son droit à un procès
équitable, et la demande faite à l’Etat du Sénégal de réparer intégralement le
préjudice subi.
Dans sa mission de gardien de valeurs et de principes fondamentaux, le Groupe de
travail affirme ainsi sa volonté que le respect du droit et de la personne humaine
s’impose face à des manipulations de la justice sénégalaise instrumentalisée pour
des motifs de basse politique.
Karim Wade a été victime d’une machination et condamné en violation de ses droits
fondamentaux, notamment son droit à la liberté et son droit de faire appel de sa
condamnation injustifiée par une juridiction d’exception spécialement exhumée à
cette fin : la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Il a été privé des
garanties indispensables à un procès équitable. Il est maintenu en détention malgré
la décision des Nations Unies, et les plus hautes autorités du Sénégal continuent de
refuser systématiquement depuis 3 ans d’exécuter les décisions de justice
internationale qui lui sont favorables (avis du Groupe de travail de l’ONU, arrêt de
Cour Justice de la CEDEAO, …). Ne pouvant plus faire valoir ses droits devant la
justice de son pays, il est aujourd’hui contraint, sans autre choix, de saisir la justice
internationale pour poursuivre les personnes responsables de sa détention arbitraire.
Le 2 février 2016, Karim Wade a déposé une plainte pour détention arbitraire auprès
du tribunal de grande instance de Paris pour faire respecter ses droits dont il est
privé par le pouvoir politique sénégalais qui bafoue l’indépendance de la justice et la
séparation des pouvoirs dans le seul dessein de l’empêcher de se présenter à la
prochaine élection présidentielle.
Karim Wade réclame que justice lui soit rendue et que son procès soit déclaré nul
pour violation des principes du droit pénal proclamés par la Constitution comme par
les engagements internationaux qui s’imposent au Sénégal : la Déclaration
universelle des droits de l’Homme, le Pacte international relatif aux droits civils et
politiques et la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples.
Le Collectif des avocats du prisonnier politique Karim Wade renouvelle son exigence
d’une libération immédiate, sans condition et sans artifice, ainsi que celle de tous les
détenus politiques et d’opinion. Il souligne combien la situation scandaleuse
d’aujourd’hui abîme gravement l’image du Sénégal, qui avait toujours été considéré
auparavant comme un modèle en Afrique pour le respect de l’Etat de droit et des
libertés fondamentales. AVOCATS DE KARIM WADE



AFRIQUE-MONDE

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

logo article

ACTUALITE : Entretien de Bachar el-Assad avec Europe1 et TF1

15/03/2017 par :

Fabien Namias : Bonjour M. le Président. Bachar el-Assad : Bonjour. Fabien Namias : Une (...)

logo article

« L’ART DE LA GUERRE » : Bruxelles prolongera-t-il la stratégie nucléaire du Pentagone ?

15/03/2017 par :

Dans le cas où l’administration Trump respecterait le Traité de non-prolifération, elle retirerait (...)

logo article

Tunisie : un policier tué dans une attaque jihadiste à Kebili

13/03/2017 par :

Un policier tunisien a été tué et un autre blessé dans une attaque terroriste nocturne contre une (...)

logo article

Maroc : les ambassadeurs économiques de Mohammed VI en Afrique

10/03/2017 par :

Ils accompagnent le roi Mohammed VI dans ses voyages à travers le continent pour signer des (...)

logo article

RD Congo : évincé du Rassemblement, Katebe Katoto conteste la sanction

07/03/2017 par :

Raphaël Katebe Katoto a été définitivement radié mardi du regroupement politique Alternance pour la (...)

logo article

Côte d’Ivoire : les syndicats de la fonction publique pourraient appeler à la reprise de la grève

06/03/2017 par :

Après avoir suspendu le 27 janvier leur mouvement social pour une durée d’un mois, les syndicats (...)

logo article

ACTUALITE : Interview avec Dr. Ramdani Fatima Zohra, Lauréate du Prix Mandela du Leadership Féminin 2016

02/03/2017 par :

Le jeudi, 22 décembre 2016, Dr. Ramdani Fatima Zohra a été désignée Lauréate du « Prix Mandela du (...)

logo article

FRANCE : Bientôt inculpé, Fillon reste candidat à l’élection

01/03/2017 par :

Le candidat de la droite à la présidentielle française François Fillon a confirmé mercredi qu’il a (...)

logo article

En intégrant le Maroc, la CEDEAO deviendrait la 16e puissance mondiale devant la Turquie

26/02/2017 par :

(Agence Ecofin) - Le Maroc a présenté à Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la CEDEAO, (...)

DEPECHES

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES