ACTUALITE : Karim Wade a déposé une plainte pour détention arbitraire auprès du tribunal de grande instance de Paris

COMMUNIQUE DES AVOCATS DU PRISONNIER POLITIQUE KARIM WADE
Le Collectif des avocats du prisonnier politique Karim Wade, condamné pour
enrichissement illicite à 6 ans de prison, exprime sa grande satisfaction à la suite de
la nouvelle décision du Groupe de travail des Nations-Unies sur la détention
arbitraire. Cette décision rejette la demande de révision présentée par l’Etat du
Sénégal contre l’avis du 20 avril 2015. L’instance des Nations Unies vient de
confirmer la détention arbitraire de Karim Wade, la violation de son droit à un procès
équitable, et la demande faite à l’Etat du Sénégal de réparer intégralement le
préjudice subi.
Dans sa mission de gardien de valeurs et de principes fondamentaux, le Groupe de
travail affirme ainsi sa volonté que le respect du droit et de la personne humaine
s’impose face à des manipulations de la justice sénégalaise instrumentalisée pour
des motifs de basse politique.
Karim Wade a été victime d’une machination et condamné en violation de ses droits
fondamentaux, notamment son droit à la liberté et son droit de faire appel de sa
condamnation injustifiée par une juridiction d’exception spécialement exhumée à
cette fin : la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Il a été privé des
garanties indispensables à un procès équitable. Il est maintenu en détention malgré
la décision des Nations Unies, et les plus hautes autorités du Sénégal continuent de
refuser systématiquement depuis 3 ans d’exécuter les décisions de justice
internationale qui lui sont favorables (avis du Groupe de travail de l’ONU, arrêt de
Cour Justice de la CEDEAO, …). Ne pouvant plus faire valoir ses droits devant la
justice de son pays, il est aujourd’hui contraint, sans autre choix, de saisir la justice
internationale pour poursuivre les personnes responsables de sa détention arbitraire.
Le 2 février 2016, Karim Wade a déposé une plainte pour détention arbitraire auprès
du tribunal de grande instance de Paris pour faire respecter ses droits dont il est
privé par le pouvoir politique sénégalais qui bafoue l’indépendance de la justice et la
séparation des pouvoirs dans le seul dessein de l’empêcher de se présenter à la
prochaine élection présidentielle.
Karim Wade réclame que justice lui soit rendue et que son procès soit déclaré nul
pour violation des principes du droit pénal proclamés par la Constitution comme par
les engagements internationaux qui s’imposent au Sénégal : la Déclaration
universelle des droits de l’Homme, le Pacte international relatif aux droits civils et
politiques et la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples.
Le Collectif des avocats du prisonnier politique Karim Wade renouvelle son exigence
d’une libération immédiate, sans condition et sans artifice, ainsi que celle de tous les
détenus politiques et d’opinion. Il souligne combien la situation scandaleuse
d’aujourd’hui abîme gravement l’image du Sénégal, qui avait toujours été considéré
auparavant comme un modèle en Afrique pour le respect de l’Etat de droit et des
libertés fondamentales. AVOCATS DE KARIM WADE



AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : La RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique

13/04/2017 par :

Kinshasa a décidé de suspendre sa coopération militaire avec Bruxelles, a déclaré le ministère (...)

logo article

Abidjan accueille la réunion biannuelle de la zone Franc CFA

12/04/2017 par :

Abidjan sera la capitale de la zone Francs CFA ces 13 et 14 avril. La capitale économique (...)

logo article

Gambie : Jammeh, Coumba Gawlo et les milliers de dollars

12/04/2017 par :

Les services de sécurité de la Gambie ont exhumé 27 corps, selon les informations de Oumar (...)

logo article

Famine en Afrique : l’ ONU alerte sur le risque d’un nombre de morts « massif »

12/04/2017 par :

Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés tire la sonnette d’alarme. Le nombre de morts (...)

logo article

Mali : un nouveau gouvernement de 35 membres formé

12/04/2017 par :

Le nouveau Premier ministre malien Abdoulaye Idrissa Maiga a formé son gouvernent ce mardi, fort (...)

logo article

Zambie : arrestation pour trahison du chef de l’opposition

12/04/2017 par :

Hakainde Hichilema, le chef de l’opposition zambienne, a été arrêté ce mardi 11 avril par la police (...)

logo article

France-Afrique : à l’Élysée, François Hollande soigne son héritage africain

11/04/2017 par :

En moins de deux semaines, du 31 mars au 14 avril, François Hollande a reçu (et va recevoir) (...)

logo article

Côte d’Ivoire : la vice-présidence de Daniel Kablan Duncan, retraite dorée ou tremplin politique ?

10/04/2017 par :

Mi-janvier, Daniel Kablan Duncan quittait la primature pour la vice-présidence, un poste aux (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée de crime contre l’Humanité et de crime de guerre

29/03/2017 par :

Simone Gbagbo, jugée depuis mai 2016 pour des faits de crime contre l’Humanité et de crime de (...)

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

DEPECHES

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES