ACTUALITE : Karim Wade a déposé une plainte pour détention arbitraire auprès du tribunal de grande instance de Paris

COMMUNIQUE DES AVOCATS DU PRISONNIER POLITIQUE KARIM WADE
Le Collectif des avocats du prisonnier politique Karim Wade, condamné pour
enrichissement illicite à 6 ans de prison, exprime sa grande satisfaction à la suite de
la nouvelle décision du Groupe de travail des Nations-Unies sur la détention
arbitraire. Cette décision rejette la demande de révision présentée par l’Etat du
Sénégal contre l’avis du 20 avril 2015. L’instance des Nations Unies vient de
confirmer la détention arbitraire de Karim Wade, la violation de son droit à un procès
équitable, et la demande faite à l’Etat du Sénégal de réparer intégralement le
préjudice subi.
Dans sa mission de gardien de valeurs et de principes fondamentaux, le Groupe de
travail affirme ainsi sa volonté que le respect du droit et de la personne humaine
s’impose face à des manipulations de la justice sénégalaise instrumentalisée pour
des motifs de basse politique.
Karim Wade a été victime d’une machination et condamné en violation de ses droits
fondamentaux, notamment son droit à la liberté et son droit de faire appel de sa
condamnation injustifiée par une juridiction d’exception spécialement exhumée à
cette fin : la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Il a été privé des
garanties indispensables à un procès équitable. Il est maintenu en détention malgré
la décision des Nations Unies, et les plus hautes autorités du Sénégal continuent de
refuser systématiquement depuis 3 ans d’exécuter les décisions de justice
internationale qui lui sont favorables (avis du Groupe de travail de l’ONU, arrêt de
Cour Justice de la CEDEAO, …). Ne pouvant plus faire valoir ses droits devant la
justice de son pays, il est aujourd’hui contraint, sans autre choix, de saisir la justice
internationale pour poursuivre les personnes responsables de sa détention arbitraire.
Le 2 février 2016, Karim Wade a déposé une plainte pour détention arbitraire auprès
du tribunal de grande instance de Paris pour faire respecter ses droits dont il est
privé par le pouvoir politique sénégalais qui bafoue l’indépendance de la justice et la
séparation des pouvoirs dans le seul dessein de l’empêcher de se présenter à la
prochaine élection présidentielle.
Karim Wade réclame que justice lui soit rendue et que son procès soit déclaré nul
pour violation des principes du droit pénal proclamés par la Constitution comme par
les engagements internationaux qui s’imposent au Sénégal : la Déclaration
universelle des droits de l’Homme, le Pacte international relatif aux droits civils et
politiques et la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples.
Le Collectif des avocats du prisonnier politique Karim Wade renouvelle son exigence
d’une libération immédiate, sans condition et sans artifice, ainsi que celle de tous les
détenus politiques et d’opinion. Il souligne combien la situation scandaleuse
d’aujourd’hui abîme gravement l’image du Sénégal, qui avait toujours été considéré
auparavant comme un modèle en Afrique pour le respect de l’Etat de droit et des
libertés fondamentales. AVOCATS DE KARIM WADE



AFRIQUE-MONDE

logo article

Le "New York Times" a recensé tous les mensonges de Trump (et ils sont nombreux)

24/06/2017 par :

DONALD TRUMP - Cette compilation fait froid dans le dos. Deux journalistes américains du New (...)

logo article

Les musulmans de France fêteront la fin du ramadan dimanche

24/06/2017 par :

Les musulmans de France fêteront dimanche l’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque (...)

logo article

Ghana : fin des privilèges diplomatiques pour les anciens présidents

24/06/2017 par :

Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d’Etat mais aussi les (...)

logo article

Soudan du Sud : la fête de l’indépendance annulée

24/06/2017 par :

Comme en 2016, la fête nationale ne sera pas célébrée cette année. Le gouvernement sud-soudanais a (...)

logo article

Ryad déjoue une attaque d’envergure contre le premier lieu saint de l’islam

24/06/2017 par :

L’Arabie saoudite a annoncé avoir déjoué un attentat d’envergure contre la Grande mosquée de La (...)

logo article

Jammeh retourne en Gambie

20/06/2017 par :

En Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais (...)

logo article

Zeinab demande le divorce à Jammeh

20/06/2017 par :

Zeinab Suma aurait officiellement demandé le divorce à Yaya Jammeh. L’ex première dame, que les (...)

logo article

Gambie : Un Sénégalais arrêté pour 2 meurtres, 4 viols et 4 incendies

20/06/2017 par :

Dix chefs d’accusations pèsent sur la tête d’un Sénégalais, dont l’identité n’a pas été révélée, en (...)

logo article

Texas : Une Sénégalaise battue à mort par son époux ivoirien

20/06/2017 par :

L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 ans, un (...)

logo article

Aboubacry Ba nommé Dg d’un groupe de presse à Conakry

20/06/2017 par :

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du groupe (...)

logo article

9 morts : Bilan définitif de l’attaque de Bamako

20/06/2017 par :

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, dans la (...)

DEPECHES

18 juin 2017

Trump tweets : "Je suis enquêté pour avoir tiré le directeur du FBI par l’homme qui m’a dit de déclencher le directeur du FBI. Chasse aux sorcières !"

18 juin 2017

Le Chili bat le Cameroun pour son premier match en Coupe des Confédérations

19 mai 2017

VIOLENT ACCIDENT SUR L’AUTOROUTE : PAS DE MORT ; QUE DES DÉGÂTS MATÉRIELS IMPORTANTS

3 mai 2017

Sénégal : Khalifa Sall et ses co-détenus restent en prison

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES