ACTU : Les avocats donnent la version des faits sur la mort de l’ancien Ministre Tchadien des Affaires Etrangéres Idriss Miskine et annoncent une plainte

Communique de presse :
Dans sa parution du 23 septembre 2015, le journal "l’As" a titré en Une :" Hissein Habre empoisonne son ancien ministre des Affaires Etrangères, Idriss Miskine sur ordre de son marabout." Depuis la réouverture du procès, le 7 septembre 2015, les attaques sur la personne du Président sont quotidiennes dans certains organes en relation avec la cellule de communication et le Consortium des CAE. Prenant prétexte d’une couverture des audiences du procès, un compte rendu exclusivement à charge, est présenté quotidiennement aux lecteurs.
La défense avait, depuis plus de 2 ans, saisi le CORED(comité de régulation et de la déontologie), de la question de l’enrôlement d’un groupe de journalistes par le Consortium afin de préparer une couverture subjective,scandaleuse du déroulement du procès.
C’est ainsi que de nombreux faits sont passés sous silence et de nombreuses interventions sont tues dés qu’elles n’émanent pas du Procureur et des avocats des parties civiles. Saisi de cette question importante concernant cette concertation minutieuse, en violation de la présomption d’innocence, mais aussi des règles d’éthique et des principes qui régissent la profession des journalistes, entre le Consortium et un groupe de médias, le CORED n’a pas daigné répondre à cette interpellation et à la requête du Président Habré.
Dés lors, est-il étonnant de voir toutes les lignes franchies par des personnes qui se sentent impunies, protégées mais aussi, qui voient l’ensemble des procédures engagées par les avocats du Président Habré, buter sur tantôt des blocages complices des organes sensés réguler la profession, tantôt sur des obstructions de juridictions devant dire le Droit.
Il y a quelque temps , le journal" l’Enquête" avait titré : "Habre tortionnaire, un homme l’accuse", le journaliste devant le juge avait reconnu, n’avoir pas écrit l’article, même s’il porte sa signature, que des ONG tchadiennes et Jacqueline Moudeina ont négocié avec la rédaction et envoyé le texte du Tchad pour publication. Et qu’il ne pouvait rien dire sur les accusations de tortures contre le Président Habré.
Aujourd’hui, l’AS se positionne sur le même registre, des accusations graves et diffamatoires contre le Président Habré concernant la mort de Feu Idriss Miskine.
Idriss Miskine a été l’un des plus proches compagnons du Président Habré.
Devenu Ministre des Affaires Étrangères, il a été approché, plusieurs fois, par le Conseiller aux Affaires Africaines de l’Elysée M GUY Penne pour organiser un coup d ’Etat avec l’appui de la France. Il en a, toujours informé, le Président Habre et des communications aux médias nationaux et internationaux ont été faites à l’époque sur la volonté affichée des autorités françaises de renverser le régime Habré en cherchant à retourner Idriss Miskine.
Feu Idriss Miskine assistait à une réunion de l’OUA à ADDIS ABEBA quand il tomba malade .Un médecin éthiopien venu le consulter à l’hôtel, lui expliqua qu’il avait un neuro palu et lui déconseilla de prendre l’avion pour le Tchad. Feu Idriss Miskine refusa de retarder son retour au pays et prit l’avion pour le Tchad. Arrivé à Ndjaména, il eut un malaise et tomba dans le coma le soir même. Des médecins tchadiens qui l’ont soigné, peuvent témoigner en leur âme et conscience mais aussi beaucoup d’autres tchadiens qui etaient à ses côtés, connaissent la vérité.
C’est le journal francais Paris Match qui a écrit que :"des sources proches de l’Ambassade de France parlent d’empoisonnement." C’est ainsi que les Français et les libyens ont manipulé des militaires de la même ethnie Hadjaraî qu’Idriss Miskine pour les faire sortir de l’armée, aller en Libye, et au Soudan, se voir donner argent et armes pour monter une rébellion et revenir attaquer le régime du Président Habré. Des affrontements ont opposé ce groupe de rébellion et l’armée gouvernementale.
D’autres tchadiens d’ethnie Hadjaraï conscients des manoeuvres incessantes de la France et de la Libye et connaissant la vérité, ont continué à travailler avec le Président Habré. Cela signifie qu’il n’y a jamais eu d’assassinat d’Idriss Miskine, tout comme, il n’y a jamais eu une répression ciblant des groupes en raison de leur ethnie.
Dés lundi, une plainte sera déposée et occasion sera ainsi donnée à ces personnes - dont la mission est d’insulter, de salir le Président Habré sans la moindre réserve ou enquête, portées qu’elles sont, par le climat d’hostilité organisé autour de la liquidation du Président Habré, expression de la volonté politique du pouvoir de Macky SALL et par bien sûr, par les milliards du Consortium des CAE- de prouver leurs gravissimes accusations.
Les Avocats.




AFRIQUE-MONDE

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

logo article

L’état d’urgence « devrait être prolongé jusqu’à l’élection présidentielle »

13/11/2016 par :

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le premier ministre souhaite que les mesures d’exceptions restent en (...)

DEPECHES

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

29 octobre 2016

ACTUALITE : Monsieur Gorgui Ndong, Spécialiste en Gestion des Ressources humaines, précédemment membre du Collège du Fonds de Développement du Service Universel des Télécommunications (FDSUT), est nommé Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, en remplacement de Madame Fatou Tambédou.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES