A Moscou, el-Assad remercie Poutine pour son « aide » en Syrie

Bachar el-Assad a rencontré ce mardi soir 20 octobre à Moscou son homologue russe Vladimir Poutine. Le président syrien a remercié son hôte pour son « aide »dans le conflit syrien.

Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

Pour sa première sortie officielle de son pays depuis le début de la guerre civile en 2011, Bachar el-Assad a choisi de se rendre chez son allié déclaré Vladimir Poutine. Le président russe n’a révélé la venue de son homologue syrien qu’après le retour de celui-ci à Damas, ce mercredi matin, après qu’il ait passé moins de douze heures à Moscou.

Le numéro un syrien a remercié la Russie pour son aide militaire : « Le terrorisme qui s’est répandu dans la région aurait gagné encore plus de terrain s’il n’y avait pas eu vos actions militaires », a-t-il déclaré.

Vladimir Poutine a, pour sa part, précisé que cette intervention avait lieu « à la demande du gouvernement syrien », une façon pour Moscou d’insister une nouvelle fois sur l’aspect « légal » de la démarche russe. Mais le président russe a aussi évoqué un processus de règlement politique : « Nous sommes prêts à faire tout notre possible non seulement dans la lutte contre le terrorisme, mais aussi dans le processus politique », soulignant qu’un tel processus devait être possible « avec la participation de toutes les forces politiques, ethniques et religieuses ».

Ce n’est pas la première fois que le président Poutine évoque la nécessité d’un règlement politique dont il estime que Bachar el-Assad doit faire partie. Le président syrien a, lui, déclaré : « Tout acte militaire doit être suivi par des mesures politiques ». Si les deux hommes ont insisté sur cet aspect c’est sans doute que la Russie souhaite lancer rapidement la phase diplomatique de son action en Syrie.

■ Dialoguer avec Bachar el-Assad est de moins en moins tabou

L’administration Obama l’exigeait : Bachar el-Assad doit partir. Mais petit à petit la position des Etats-Unis évolue et les discours sont réajustés. Les responsables américains font preuve de réalisme. Au printemps dernier, la déclaration du secrétaire d’Etat John Kerry est sans équivoque : il faut parler aux éléments du régime de Damas, affirmait-il.

Et puis les exemples se multiplient. En Europe, c’est l’Allemagne. Pour la chancelière Angela Merkel il faut négocier avec Assad lui-même, explique-t-elle.

Reste la France, son gouvernement et sa ligne intransigeante : Bachar el-Assad est « à l’origine du problème, il ne peut pas faire partie de la solution », selon les propos de François Hollande à l’ONU en septembre dernier. Mais les Français sont divisés. De plus en plus de voix s’élèvent et critiquent la position de l’Elysée. Des élus de la République s’envolent pour Damas et serrent la main de Bachar el-Assad. Ils s’opposent à la rupture du dialogue.

Mais selon un spécialiste contacté par RFI, la position française va devoir évoluer. C’est seulement à l’issue d’une transition politique que se posera la question du départ de Bachar el-Assad et pas avant. RFI



AFRIQUE-MONDE

logo article

AFRIQUE : La RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique

13/04/2017 par :

Kinshasa a décidé de suspendre sa coopération militaire avec Bruxelles, a déclaré le ministère (...)

logo article

Abidjan accueille la réunion biannuelle de la zone Franc CFA

12/04/2017 par :

Abidjan sera la capitale de la zone Francs CFA ces 13 et 14 avril. La capitale économique (...)

logo article

Gambie : Jammeh, Coumba Gawlo et les milliers de dollars

12/04/2017 par :

Les services de sécurité de la Gambie ont exhumé 27 corps, selon les informations de Oumar (...)

logo article

Famine en Afrique : l’ ONU alerte sur le risque d’un nombre de morts « massif »

12/04/2017 par :

Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés tire la sonnette d’alarme. Le nombre de morts (...)

logo article

Mali : un nouveau gouvernement de 35 membres formé

12/04/2017 par :

Le nouveau Premier ministre malien Abdoulaye Idrissa Maiga a formé son gouvernent ce mardi, fort (...)

logo article

Zambie : arrestation pour trahison du chef de l’opposition

12/04/2017 par :

Hakainde Hichilema, le chef de l’opposition zambienne, a été arrêté ce mardi 11 avril par la police (...)

logo article

France-Afrique : à l’Élysée, François Hollande soigne son héritage africain

11/04/2017 par :

En moins de deux semaines, du 31 mars au 14 avril, François Hollande a reçu (et va recevoir) (...)

logo article

Côte d’Ivoire : la vice-présidence de Daniel Kablan Duncan, retraite dorée ou tremplin politique ?

10/04/2017 par :

Mi-janvier, Daniel Kablan Duncan quittait la primature pour la vice-présidence, un poste aux (...)

logo article

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo acquittée de crime contre l’Humanité et de crime de guerre

29/03/2017 par :

Simone Gbagbo, jugée depuis mai 2016 pour des faits de crime contre l’Humanité et de crime de (...)

logo article

Maroc : Saadeddine El Othmani parvient à former sa coalition

26/03/2017 par :

Fin du blocage politique ! Le nouveau chef de gouvernement a annoncé samedi une nouvelle (...)

logo article

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

22/03/2017 par :

L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable par la Cour pénale (...)

DEPECHES

12 avril 2017

Un élève de Limamoulaye kidnappé et tué

10 avril 2017

RDC : les manifestations de l’opposition prévues ce lundi interdites par la police

10 avril 2017

Égypte : le président al-Sissi déclare l’état d’urgence pour trois mois après les attentats de l’EI contre des Coptes

28 mars 2017

DERNIERE MINUTE : Le Juge vient d’accorder une liberté provisoire au Maire de la Médina Bamba FALL et Cie

7 mars 2017

AUDITION DE KHALIFA SALL : Le DAF Mbaye Touré finalement placé sous mandat de dépôt

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES