A LA DÉCOUVERTE DE VICTIMES DES ‘’FAUX’’ MARABOUTS : Quand le charlatanisme détruit tout une vie

Au Sénégal, il est très fréquent que des femmes se rendent chez des marabouts pour régler des problèmes liés à leur vie. Ces guérisseurs pour ne pas dire charlatans de premier ordre, profitent assez souvent de l’innocence de leurs clientes pour assouvir certains désirs pour ne pas dire des plaisirs à forte dose. D’autres sont dépouillés de tous leurs biens. Actunet a rencontré quelques victimes qui vivent encore un profond traumatisme.

Aïda, 35 ans : « J’ai été abusé par le charlatan qui m’a mis un produit dans le vagin… »

Nous le nommerons Aïda. Une manière pour vous indiquer que c’est en réalité un nom d’emprunt. Jeune fille âgée de 35 ans, elle n’arrivait pas à trouver chaussure à son pied. En effet, elle ne pouvait rester avec un homme et ne manquait jamais de chasser le plus charmant des tombeurs. Après de telles expériences, certaines de ses amies lui ont fait savoir qu’elle devait aller se faire soigner…mystiquement. « Ce n’est qu’après cela que je me suis rendue chez un guérisseur. Il m’avait assuré qu’il pouvait me soigner. Il m’a demandé 150.000 francs Cfa que je lui ai remis. Pendant des jours et des nuits, il m’aspergeait de ‘’safara’’ (eau bénite) jusqu’au jour où il mit un liquide gluant dans mon vagin. Cela m’a créé des infections tellement graves que j’ai cru que j’allais mourir. Heureusement que l’on m’a bien suivi à l’hôpital. Aujourd’hui, je suis mariée et j’ai un enfant. Donc, il faut bien voir les guérisseurs qui disent pouvoir tout soigner. Ils sont dangereux », raconte-t-elle.

« Il l’a réussi à coucher avec moi… »

Autre personne, autre aventure. Cette femme qui se nomme F.N, soutient qu’elle a été fortement abusée par un guérisseur. « Je voulais véritablement réussir dans mon métier. Je suis commerçante et je voulais vendre à chaque fois tous mes produits. Ensuite, pouvoir aller en Europe et partout dans le monde. C’est là qu’une amie m’a parlé d’un célèbre marabout. Nous sommes allés le voir et il m’a fait savoir qu’il avait les moyens de tout déclencher afin que je sois bien vue dans mon domaine. Après des bains mystiques, il m’a dit que son ‘’djinn’’ réclamait autre chose. Il m’a proposé de coucher avec lui parce que son sperme avait le don de faire de moi une grande commerçante. J’ai refusé et il m’a drogué. En réalité, il a couché avec moi. Par honte et pour éviter de ternir mon image, j’ai préféré passer l’éponge. Mais, à vrai dire, je vis encore ce traumatisme et j’ai très peur. Aujourd’hui, Dieu m’a montré qu’il faut prier et croire en Lui. Je suis devenue commerçante, pas encore grande commerçante, mais je vis bien de mon métier sans avoir bu ou porté quelque chose lié aux talismans. »

Issa, étudiant : « Le marabout m’avait assuré que j’allais passer mon examen »

Étudiant à la Faculté des sciences juridiques et politiques (Fsjp) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), Issa a cru qu’un soutien mystique d’un guérisseur pouvait l’aider à réussir ses examens. « C’est un ami qui m’en avait parlé. Nous avons cotisé et sommes jusqu’à Diourbel. Nous l’avons vu, expliqué avant qu’il nous assure que nos problèmes sont définitivement réglés. « Il me disait que désormais, il fallait juste assister aux examens, écrire et quel que soit le contenu, le professeur allait nous donner la meilleure note. Nous y avons cru mon ami et moi. Malheureusement pour nous, a voir lui avoir remis nos bourses et des sommes envoyées par les parents, nous avons manqué nos examens pour ne pas dire que nous nous sommes retrouvés avec les plus mauvaises notes. »

« Il a détruit mon couple »

Dans le lot des victimes des charlatans, figure en bonne place une mère de famille qui ne sait plus où donner de la tête. Et pour cause, un charlatan hors norme en brisé en mille morceaux son ménage. « Le marabout me disait que mon mari s’apprêtait à m’abandonner au profit d’une jeune fille. Il m’a donné des talismans et du ‘’safara’’. A force de le verser dans ses repas, il est tombé malade. Malgré tout, le marabout m’a demandé de continuer. Il a failli y laisser la vie et je ne cessais de lui créer des histoires. Pendant plusieurs mois, il a en eu marre et m’a libéré. Pourtant, j’ai pu découvrir que tout était faux, puisqu’après deux ans de séparation, il n’a toujours une autre femme dans sa vie. Là, je fais tout pour le récupérer en gardant espoir. Donc, que les femmes fassent très attention sur les propos tenus par ces faux marabouts. »

Abdoulaye Mbow (actunet.sn)




AFRIQUE-MONDE

logo article

En intégrant le Maroc, la CEDEAO deviendrait la 16e puissance mondiale devant la Turquie

26/02/2017 par :

(Agence Ecofin) - Le Maroc a présenté à Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de la CEDEAO, (...)

logo article

Infographie : comment se porte le commerce des armes en Afrique ?

21/02/2017 par :

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri) portant sur ces (...)

logo article

Bénin : l’Etat récupère ses hôtels

21/02/2017 par :

Le gouvernement béninois a prononcé ce mercredi 16 février, la résolution des conventions de (...)

logo article

AFRIQUE : Le Président de l’Assemblée des Etats Parties se félicite de la décision de la Gambie de ne pas se retirer du Statut de Rome de la CPI

17/02/2017 par :

PAPA MEO DIOUF : Le 10 novembre 2016, la République islamique de Gambie a notifié sa décision de (...)

logo article

Tchad : Comment a été créée la garde présidentielle

15/02/2017 par :

Les exercices sont répétés en conditions réelles à N’Djamena. "L’entraînement est gourmand en (...)

logo article

Mali : l’opération Barkhane annonce avoir déjoué un projet d’attentat à Kidal

15/02/2017 par :

Informée par la population d’une attaque terroriste en préparation à Kidal, une trentaine de (...)

logo article

Sortie du Franc CFA : pour les panafricains, une autre monnaie est possible

13/02/2017 par :

PAR PAPA MEO DIOUF : Dakar, le 13 février 2017 - La nouvelle journée de mobilisation du Front (...)

logo article

RAPPORT : UN DÉPUTÉ FRANÇAIS ÉVOQUE LA "MALADIE" DU ROI DU MAROC, MOHAMMED VI

11/02/2017 par :

A l’occasion de la remise d’un rapport sur les relations entre l’Europe et le Maghreb, Jean (...)

logo article

Félix Tshisekedi : « Mon père appartient au patrimoine national de la RD Congo »

10/02/2017 par :

La mêlée politique congolaise ne connait pas de trêve. Depuis le décès d’Étienne Tshisekedi, et (...)

logo article

Exclusif – Présidence Commission africaine : Toute la vérité sur l’échec cuisant des adversaires du Tchadien, Moussa Faki Mahamat ?

08/02/2017 par :

Après plusieurs mois de campagne intense, les candidats au prestigieux poste de Président de la (...)

logo article

AFRIQUE : LE SPECTRE DE LA GUERRE PLANE DE NOUVEAU SUR LE MAGHREB

06/02/2017 par :

Après le sérieux revers qu’il vient d’essuyer suite à la validation du retour du Maroc au sein de (...)

DEPECHES

21 février 2017

FRANCE : Le siège du Front national à Nanterre a été perquisitionné, lundi, pour la seconde fois dans le cadre de l’affaire des soupçons d’emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a annoncé le FN, dénonçant "une opération médiatique".

21 février 2017

USA : Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du général H.R. McMaster comme nouveau conseiller à la sécurité nationale, en remplacement de Michael Flynn, au terme d’une difficile recherche qui a tenu Washington en haleine.

30 janvier 2017

AFRIQUE : Le Maroc réintègre l’Union africaine (officiel)

30 janvier 2017

Sommet de l’UA : le Tchadien Moussa Faki Mahamat élu à la tête de la Commission de l’Union africaine Il succède donc à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

27 janvier 2017

POLITIQUE : La Conférence des leaders de Mànkoo Wattu Senegaal s’est réunie ce jeudi 26 janvier 2017 à la Permanence Nelson Mandela du Grand Parti. Examinant la question relative à l’invitation du Ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda DIALLO à participer « aux discussions sur le processus électoral » prévues avec le Président de la République, vendredi 27 janvier 2017 « au Palais présidentiel », le FDS / Mankoo Wattu demande à ses membres de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans ce cadre, le FDS/ Mankoo Wattu invite la presse nationale et internationale à un point de presse qu’il tiendra vendredi 27 janvier 2017 à 15h30mn au siège du Grand Parti.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES