3,7 milliards de dollars, 800.000 chauffeurs, pour que les femmes saoudiennes ne conduisent pas

Le royaume moyenâgeux d’Arabie Saoudite, qui interdit aux femmes de conduire, dépense presque 4 milliards de dollars (3.7) par an pour rémunérer les services de 800.000 chauffeurs étrangers.

Cette somme englobe l’argent pour les visas, le logement, les assurances, les salaires, les uniformes et d’autres faux-frais réglés par les familles pour bénéficier de leurs chauffeurs.

Un fardeau qui pèse lourd dans le budget familial. Lorsque le foyer n’a plus les moyens d’entretenir un chauffeur, c’est le mari (ou le frère, ou le père) qui doit aller chercher les enfants à l’école, faire les courses au supermarché, les accompagner chez le médecin, autant de tâches qu’il prend sur son temps de travail.

C’est le seul pays au monde à interdire à la gent féminine de conduire des voitures et c’est le seul pays au monde à dépenser autant d’argent pour maintenir cette interdiction.

C’est un journal saoudien Al-Riyadh qui a révélé ces chiffres astronomiques précisant que le royaume compte 19 millions de citoyens et que la taille moyenne des ménages est d’environ six personnes.

Pour rappel, les dignitaires religions saoudiens sont régulièrement montés au créneau pour avancer des arguments spécieux pour interdire aux femmes de conduire et chacun y est allé de sa partition musicale.

C’est l’ancien Grand Mufti d’Arabie Saoudite, Cheikh Abdelaziz Ibn Baz, qui a édicté une fatwa qui, sans dire expressément que la chari’a interdit aux femmes de conduire affirme que la conduite d’un véhicule est contraire à la dignité de la femme que prescrit l’islam. Depuis, l’interdiction de conduire qui n’était qu’une tradition a un fondement légal.

« Ça les expose au diable »

L’actuel Grand Mufti Abdul Aziz ibn Abdullah Ali ash-Shaykh a affirmé, quant à lui, qu’interdire aux femmes de conduire un véhicule n’est rien de moins qu’une façon de les protéger. Il prétend que les hommes aux esprits faibles, dans leur obsession des femmes, pourraient faire du mal aux conductrices. « C’est dangereux, ça les expose au diable », a-t-il plaidé, avant de préciser que le fait de conduire empêcherait également les familles des conductrices de savoir où elles se trouvent pour les cas où elles se déplaceraient non accompagnées en voiture.

« La conduite affecte les ovaires »

Cheikh Saleh Al-Luhaydan un dignitaire conservateur s’est lui basé sur la médecine pour justifier l’interdiction faite aux femmes de conduire. « La médecine a étudié cette question (…) la conduite affecte les ovaires et pousse le bassin vers le haut », a-t-il jugé sur le site saoudien Sabq. « C’est pourquoi nous trouvons que la plupart des femmes qui conduisent des voiture de façon continue ont des enfants qui souffrent de troubles cliniques », a ajouté le religieux.

Cheikh Luhaydan a affirmé en outre que dans les autres pays arabes, 33% des femmes qui conduisent ont été à l’origine d’accidents, contre 9% seulement des hommes. Il a ajouté qu’il y avait clairement « dans le Coran et la sunna des preuves que la conduite des femmes est interdite pour des raisons morales et sociales ».
« La société n’est pas prête »
Le vice-prince héritier de l’Arabie saoudite Mohammed ben Salman Al Saoud, fils du roi Salmane, l’un des personnages les plus puissants du royaume, a déclaré que l’Arabie saoudite n’était pas encore prête à ce que les femmes conduisent.

« La question des femmes conduisant n’est pas autant une question religieuse qu’une question qui se rapporte à la société elle-même qui l’accepte ou la refuse. La société n’est pas convaincue que les femmes puissent conduire », a-t-il décrété.




AFRIQUE-MONDE

logo article

SECURITE : L’armée libyenne reprend la ville de Syrte à l’EI

05/12/2016 par :

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi la reprise totale de la ville de Syrte. (...)

logo article

Mali : les partisans de Sanogo venus en masse au premier jour de son procès

01/12/2016 par :

Les partisans d’Amadou Haya Sanogo ont pris leurs quartiers à Sikasso, où a débuté mercredi le (...)

logo article

De Rabat à Madagascar, comment Mohammed VI étend l’influence du Maroc sur tout le continent africain

29/11/2016 par :

Rwanda, Tanzanie, Sénégal, Éthiopie, Madagascar, et bientôt Nigeria et Zambie. Jamais Mohammed VI (...)

logo article

Burundi : le conseiller du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, aurait échappé à une tentative d’assassinat

29/11/2016 par :

Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président burundais Pierre Nkurunziza aurait été (...)

logo article

Sommet de Madagascar : l’Arabie saoudite devra patienter avant d’adhérer à la Francophonie

26/11/2016 par :

Malgré le plaidoyer de certains chefs d’États africains en faveur d’une adhésion de l’Arabie (...)

logo article

AFRIQUE : Les 5 questions que vous vous posez sur le sommet de la francophonie à Madagascar

25/11/2016 par :

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Antananarivo pour le XVIe sommet (...)

logo article

RDC – Interview exclusive de Matata Ponyo : « J’ai navigué dans des eaux infestées de crocodiles »

22/11/2016 par :

Le Premier ministre congolais sortant s’est confié en exclusivité à Jeune Afrique au sujet de ses (...)

logo article

OPINION : Pour une négociation politique tous azimuts au Burkina Faso

22/11/2016 par :

Affirmer qu’il règne une tension politique dans notre pays qui est à l’image de celle qui oppose le (...)

logo article

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

20/11/2016 par :

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges (...)

logo article

Maroc – UA : Mohammed VI sollicite l’intervention d’Idriss Déby Itno et reporte sa visite en Éthiopie

16/11/2016 par :

Le roi du Maroc a demandé au président tchadien ce lundi d’intervenir auprès de la présidente de la (...)

logo article

États-Unis : Trump promet d’expulser jusqu’à 3 millions d’immigrés clandestins

13/11/2016 par :

Le nouveau président élu des États-Unis Donald Trump a promis d’expulser jusqu’à 3 millions (...)

DEPECHES

5 décembre 2016

GAMBIE : En Gambie, l’opposant Ousseynou Darboe sera bientôt libre. Son procès en appel a pris une dimension particulière après la victoire inattendue d’Adama Barrow à la présidentielle. Le leader du Parti démocratique unifié était l’un des principaux opposants au régime de Yahya Jammeh. Il avait été condamné en juillet à trois ans de détention, notamment pour manifestation illégale et son procès en appel s’est ouvert ce lundi. Les juges de la cour d’appel viennent d’annoncer sa remise en liberté provisoire

29 novembre 2016

URGENT : Un avion qui transportait une équipe de football brésilienne s’est écrasé près de la ville colombienne de Medellin. La police colombiennes annonce 76 morts

29 novembre 2016

HAITI : Jovenel Moïse a été déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés ce mardi 29 novembre par le Conseil électoral provisoire (CEP). Le nouveau président a appelé les Haïtiens à s’unir pour relever le pays.

11 novembre 2016

DEPECHE/USA : Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont à nouveau défilé dans la nuit de jeudi à vendredi dans les grandes villes américaines aux cris de « Pas mon président ! ». Des rassemblements parfois émaillés de violences comme à Portland. Trump accuse les média

7 novembre 2016

DEPECHE : Monsieur Macky SALL, Président de la République, et Sa Majesté Mohammed VI Roi du Maroc présideront la signature d’un Protocole d’accord pour la création d’un Centre de Formation dédié à l’Entreprenariat, ce mardi 08 novembre 2016 à 13 heures au Palais de la République. Après cette cérémonie, les deux Chefs d’Etat sont attendus à l’Hôpital Principal de Dakar pour procéder à la remise solennelle de médicaments offerts par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au Ministère de la Santé. Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc visitera, à cette occasion, le Pavillon Boufflers (Maladies infectieuses) ainsi que la Maternité de l’Hôpital. Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République souhaite la bienvenue et un agréable séjour au Sénégal à son illustre hôte.

DOSSIERS

KIOSQUE

BIENTÔT DISPONIBLE

+ POPULAIRES